Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

24 Heures Motos : les commerçants à proximité du circuit font la grimace à cause du huis clos

-
Par , France Bleu Maine

Pas de public, moins de clients. Pour les magasins de motos et d'accessoires situés à proximité du circuit des 24 Heures Motos, le huis clos plombe le chiffre d'affaire.

Les ventes sont en baisse dans les magasins d'accessoires de moto à cause du huis clos.
Les ventes sont en baisse dans les magasins d'accessoires de moto à cause du huis clos. © Radio France - Elie Abergel

"Sur la vente des accessoires Suzuki, je vais perdre 20% de mon chiffre d'affaires annuel", commence Sylvain, responsable commercial chez Suzuki Motoparc 72. 

Lui comme beaucoup des ses collègues installés à proximité du circuit des 24 Heures du Mans pâtissent fortement du huis clos imposé à cause de la crise sanitaire. 

Sylvain avait pourtant prévu un stock de casquettes, maillots, polaires, estampillés Suzuki. Aujourd'hui, ces produits sont en soldes faute d'avoir pu être vendus directement au public. 

Ces produits Suzuki devaient normalement être vendus sur le circuit des 24 Heures directement.
Ces produits Suzuki devaient normalement être vendus sur le circuit des 24 Heures directement. © Radio France - Elie Abergel

Chiffre d'affaires en berne

Le magasin d'Alexandre Martin, Dafy Moto, situé en face du parking rouge, un camping très prisé des 24 heures Motos connaît aussi une forte baisse de chiffre d'affaires à cause de l'absence de public. 

"Ce qui nous manque c'est l'image, d'être vu par tous les motards qui viennent des quatre coins du pays pour la course", commence-t-il. 

Moins d'ambiance

Pour tous ces vendeurs, forcément passionnés de moto, l'absence de public est également pesante, car l'ambiance de fête des 24 heures est également absente. 

Seule consolation, la moto semble avoir le vent en poupe. Sylvain comme Alexandre constatent ces derniers mois une forte hausse des ventes de motos et d'accessoires. 

Pour eux, pas de doute, après deux mois de confinement, les Français ont envie de vivre des sensations fortes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess