Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La ruralité : un enjeu électoral 2017

240 millions d'euros pour avoir le haut débit partout en Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine
Indre-et-Loire, France

Le conseil départemental lance le projet le plus important de ce mandat : l'aménagement numérique du territoire. D'ici 2023, toutes les communes d'Indre-et-Loire auront accès au haut-débit. Le raccordement des collèges est la priorité du département.

Les élus présents au cours de la conférence départementale des territoires.
Les élus présents au cours de la conférence départementale des territoires. © Radio France - Camille André

D'ici 2023 toutes les communes d'Indre-et-Loire auront accès à internet au haut débit. C'est la promesse du conseil départemental qui doit voter, vendredi 23 mars, son budget. Un gros volet est dédié au développement du numérique sur le territoire. 240 millions d'euros vont être investis d'ici 2023, pour développer le haut débit dans les zones rurales. 33 millions d'euros seront financés par le département, 33 millions d'euros par le conseil départemental, 27,5 millions d'euros par la Région, et le reste par l'opérateur qui sera choisi prochainement.

Jean-Gérard Paumier, le président du département, n'hésite pas à décrire ce projet comme le "plus important du mandat". "Le très haut débit, c'est un peu comme l'eau potable il y a 70 ans, estime-t-il, tout le monde en a besoin, que l'on soit agriculteur, artisan, entreprise, collégien ou touriste".

Priorité donnée aux collèges

Le département a choisi de raccorder en premier lieu les collèges. Ils auront tous la fibre optique d'ici trois ans, et 18 d'entre eux en seront équipés avant la fin de l'année 2017. "On va faire un effort d'1,5 million d'euros cette année, détaille Jean-Gérard Paumier, et de 4,5 millions supplémentaires sur trois ans". Gérard Hénault, le président de la communauté de communes de Loches Sud Touraine, se réjouit quant à lui, du raccordement des collèges les plus ruraux de son territoire, comme celui situé au Grand-Pressigny, dans le sud du département et qui compte à peine une centaine d'élèves.

L'élu s'inquiète en revanche du délai accordé pour le déploiement du haut débit en Indre-et-Loire: "2023 pour la dernière montée en débit numérique, c'est quand même un peu loin", juge-t-il. Il espère pouvoir "améliorer ça".

Gérard Hénault pointe aussi la problématique des habitats très dispersés: "On va apporter la fibre jusqu'à cinq maisons raccordables, le problème c'est que ça nous enlève une très grande partie du territoire: les fermes, qui par définition sont souvent seules. Or justement les agriculteurs ont besoin du haut débit pour faire toutes leurs déclarations."

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess