Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

250 agents territoriaux d'Avignon devant la mairie à l'appel de la CGT ce mercredi matin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

En cause la loi de transformation de la fonction publique de 2019 qui impose la suppression des congés spéciaux comme les absences pour enfant malade pour passer à un fixe de 1607 heures annuelles de travail des agents. La CGT en refuse l'application, FO, CFDT et FA-FP poursuivent la négociation.

Des agents territoriaux de plusieurs services ont manifesté devant l'hôtel de ville
Des agents territoriaux de plusieurs services ont manifesté devant l'hôtel de ville © Radio France - JM Le Ray

Le syndicat CGT refuse cette disposition et de perdre des acquis  invoquant des municipalités qui n'appliquent pas cette mesure. Pour Corinne Théron, secrétaire général CGT du syndicat des  agents territoriaux d'Avignon l’application de cette mesure ne fait que stigmatiser un climat social compliqué : « Le climat il est sans reconnaissance, c’est travaille et tais toi. Par exemple les agents des écoles on leur demande de plus en plus et plus personne ne se sent valorisé.  En fait on faisait 36h par semaine et on avait six jours de RTT. On a des régimes spéciaux, avant un agent qui se mariait elle avait huit jours, maintenant ce ne sera plus que cinq. En tout Ils nous baissent sur 46 jours 22 jours de moins ». 

C’est une obligation légale demandée aux collectivités pour la mairie d’Avignon

Une obligation légale d'uniformiser le temps de travail des agents à 1607 heures par an à laquelle une collectivité ne peut se soustraire explique David Fournier,  adjoint délégué notamment à l’administration générale et au personnel : « Aujourd’hui ils sont à 1540 heures par semaine donc ça leur fait plus 67 heures à l’année à réaliser mais c’est une obligation légale. Alors j’ai entendu qu’il y a des communes qui ne veulent pas l’appliquer. Nous on est garant de l’application des lois et donc _on se doit  de faire appliquer la législation_. Après on peut laisser faire mais c’est le préfet qui prendra la main mais qui appliquerait de façon brute ou même brutale. La CGT a une position claire, le refus en bloc. Mais il y a la CGT d’un côté et une intersyndicale de l’autre avec qui nous sommes toujours en cours de négociation pour trouver des aménagements ». 

Le mouvement de grève des agents territoriaux ce mercredi à l'appel de la CGT a entrainé des perturbations dans les services municipaux notamment la fermeture de la restauration scolaire de nombreuses écoles de la ville. Prés de la moitié des cantines ont été impactées dont celles des  maternelles Camille Claudel, Croisière  et Arrousaire ou bien des écoles élémentaires Amandier, Bouquerie et Mistral.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess