Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

28 start-up de Nouvelle-Aquitaine vont faire leur show à Las Vegas

-
Par , France Bleu Gironde

C'est le plus grand salon mondial consacré aux nouvelles technologies : 28 start-up de Nouvelle-Aquitaine, emmenées par le Conseil Régional, vont présenter leurs innovations au CES de Las Vegas, avec l'ambition de décrocher des marchés à l'international.

Lors de la présentation de la délégation de Nouvelle-Aquitaine, fin novembre, à la Grande Poste, à Bordeaux
Lors de la présentation de la délégation de Nouvelle-Aquitaine, fin novembre, à la Grande Poste, à Bordeaux - Sébastien Le Clézio - Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Bordeaux, France

28 start-up de la région, dont 16 de Gironde,  à la conquête de Las Vegas : la délégation emmenée par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine s'envole ce dimanche pour le Nevada , où va se tenir du mardi 8 au vendredi 11 janvier le CES (Consumer Electronics Show ),  le plus grand salon mondial au monde consacré aux nouvelles technologies. Ce sont quelques 4 500 exposants de toute la planète qui sont attendues sur ce salon gigantesque de 250.000 mètres carrées pour présenter leurs objets connectés. 

Par rapport à l'an dernier , la délégation néo-aquitaine est plus resserrée : 40 entreprises régionales avaient fait le déplacement en 2018. Pour cette nouvelle édition, la sélection a été plus poussée :  et l'accent a été mis sur les start-up qui ont vocation à se développer à l'international . "Nous avons fait le choix de la qualité, et non plus de la quantité, explique Bernard Uthurry, le vice-président en charge du développement économique, qui va mener cette délégation. Nous avons choisi des entreprises qui ont capacité à grandir, et nous voulons les accompagner dans ce développement,  en les plaçant dans un cocon, à la fois, avant, pendant et après le Salon". 

Facil'iti, start-up de Limoges, lors de la présentation  - Aucun(e)
Facil'iti, start-up de Limoges, lors de la présentation - Sébastien Le Clézio - Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine

"C'est important que les entreprises que nous avons sélectionnées arrivent à se démarquer , avec des produits très ciblées qui vont faire la différence, ajoute Jérôme Leleu, le président de la French Tech Bordeaux, qui regroupe les acteurs locaux du numérique. Il faut que les start-up viennent ici comme si c'était la dernière fois. Il faut vraiment tout donner." 

Un CES réussi, ça peut changer la donne pour une PME innovante - Jérôme Leleu, le président de la French Tech Bordeaux 

Nous avons choisi les entreprises qui veulent se développer à l'international pour mieux les accompagner" Jérôme Leleu, le président de la french Tech Bordeaux

Un carnet de rendez-vous rempli à l'avance 

Avant ce déplacement crucial pour leur avenir, ces entreprises ont été accompagnées , coachées, formées par la Région, la French Tech et leurs partenaires, comme la CCI Bordeaux-Gironde ou la CCI International. Car il va s'agir de se faire remarquer, au milieu de la foule des exposants. Pascal Lavaur est le fondateur de Go4ioT, basé à Saint-Médard d'Eyrans. Il a mis au point un système de géo-localisation qui permet de lutter contre le vols de matériels sur les chantiers, et il va faire le voyage pour la première fois.  "J'aime bien l'idée d'aller là-bas en groupe, de chasser en meute. Ce que j'en attends? De la visibilité, de la notoriété, et l'occasion de rencontrer des décideurs français des mondes de l'assurance ou du BTP; des décideurs qui paradoxalement , sont plus accessibles à Las Vegas." 

"Nous allons chasser en meute"

Pascal Lavaur, de Go4ioT, à Saint Médard d'Eyrans  - Aucun(e)
Pascal Lavaur, de Go4ioT, à Saint Médard d'Eyrans - Sébastien Le Clézio - Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine

Pour Laurent Tripied, co-fondateur de Bziiit, à Bègles, ce sera le deuxième déplacement à Las Vegas. Il a mis au point une plateforme Web de captations de données qui permet aux  entreprises de mieux faire connaître les événements qu'elles organisent, et sa participation à l'édition 2018 a changé la vie de la société. "C'est là-bas que notre produit-phare, le stand connecté, est né, en live, de notre rencontre avec le plus grand fabricant français de stands. Et depuis , on vend ce stand dans le monde entier. A présent,  nous voulons nous ouvrir au marché des organisateurs internationaux. Et pour cela, il faudra attirer l'attention des bonnes personnes." 

C'est à Las Vegas qu'est né notre produit phare, que depuis, nous vendons dans le monde entier - Laurent Tripied, co-fondateur de Bziiit, à Bègles. 

"Notre entreprise a totalement changé suite au CES 2018" Laurent Tripied, co-fondateur de Bziiit, à Bègles

8Les 2 start-up de la délégation ont rempli leurs carnets de rendez-vous pour les quatre jours du CES, et comptent aussi sur les rencontres informelles pour faire présenter leurs innovations.