Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois entreprises basques récompensées pour leurs innovations

-
Par , France Bleu Pays Basque
Bayonne, France

La cinquième édition des ateliers de l'innovation avait lieu ce jeudi 21 décembre à Bayonne. Trois prix de 20 000 euros chacun ont été décernés à des entreprises locales. Une initiative de la communauté d'agglomération du Pays Basque, avec l'Estia. Une aide publique très utile aux entrepreneurs.

Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, respectivement président et vice-présidente de la communauté d'agglomération encadrent les lauréats
Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, respectivement président et vice-présidente de la communauté d'agglomération encadrent les lauréats © Radio France - Théo Hetsch

Son gilet est aussi vert que son projet. Charlotte Teixido rayonne, avec son chèque. Elle travaille à Vracoop, une start-up de Bidart, crée en début d'année. Elle produit des outils pour aider les épiciers à vendre en vrac, un secteur en plein boom. Et cet argent va bien l'aider. "On va pouvoir lancer notre deuxième produit, explique-t-elle, c'est un distributeur qui remplace les silos en plastique actuels". "On passe de un kilo de plastique utilisé à 150 grammes avec nos futurs distributeurs" raconte l'entrepreneur.

Aujourd'hui, ils ne sont que deux dans l'entreprise, elle et le créateur Sébastien Leflond. Mais huit nouveaux clients viennent de les rejoindre. Et il y a un marché : 250 boutiques spécialisées en vrac pourraient ouvrir l'an prochain en France. De quoi peut-être embaucher. C'est l'espoir de Sylvie Durruty, vice-présidente de la communauté d'agglomération, pour qui c'est un investissement : 60 000 euros en tout. "Parmi les 11 entreprises que nous avons aidées depuis 2015, certaines ont été capables de créer beaucoup d'emplois"

Les trois entrepreneurs constituent la cinquième "promotion" de ce prix. L'Atelier de l'innovation est organisé depuis 2013.
Les trois entrepreneurs constituent la cinquième "promotion" de ce prix. L'Atelier de l'innovation est organisé depuis 2013. © Radio France - Théo Hetsch

Elle espère que Vracoop suivra le même destin que Pragma industries ou wikicampers, lauréats des années précédentes et qui ont embauché depuis une dizaine de personnes chacune.

Une digue amovible testée à Biarritz

Romain Chapron a rangé ses planches de surf. Après 20 ans à chevaucher les vagues, cet ancien shaper cherche maintenant à les casser, avec son entreprise Wave Bumper. "L'idée m'est venu pendant la tempête Christine qui a dévasté une partie du rivage de Biarritz, explique-t-il, je me suis dit qu'il serait assez simple de créer une courbe en matériau composite qu'on installe au moment de la tempête et qu'on retire après".

La mairie de Biarritz le laisse tester sa barrière courbée pendant deux ans, en bas de l'hôtel du Palais. Et est convaincue. Elle s'en équipe il y a quelques mois. Chaque digue coûte 200 euros pièce. Elle est fabriquée à Boucau.

Nous sommes sollicités de l'autre côté de l'Atlantique après l'ouragan Irma" - Romain Chapron

Les quatre salariés permanents et la quinzaine d'intervenants extérieurs travailleurs eux à Bayonne, au sein de la pépinière Technocité. Et ils commencent déjà à exporter. "Nous sommes sollicités de l'autre côté de l'Atlantique pour participer à la reconstruction à Saint-Barthélémy, Saint-Martin ou à la Guadeloupe après l'ouragan Irma, raconte l'homme de 40 ans, ce sont nos premières aventures hors du Pays Basque".

La mairie de Biarritz a laissé l'entrepreneur tester sa barrière courbée pendant 2 ans, en bas de l'hôtel du Palais.
La mairie de Biarritz a laissé l'entrepreneur tester sa barrière courbée pendant 2 ans, en bas de l'hôtel du Palais. - Wave Bumper

La subvention de 20 000 euros va lui permettre d'améliorer son produit. Et pourquoi pas aussi d'embaucher ? C'est le but in fine de la subvention publique.

Troisième société récompensée ce jeudi : la société Njuko, implantée à Bidart. Elle est spécialisée dans le développement d'applications pour le monde du sport. Créée en 2012 par Pierre Duvelleroy et Cédric Primault, elle emploie 14 salariés, dont sept développeurs.

10 milliards d'euros consacrés au soutien à l'innovation

Ce prix a réussi aussi à Marion Woirhaye. Elle a créé wikicampers il y a cinq ans à Bidart. Une entreprise spécialisée dans location de vans et camping cars entre particuliers. L'an dernier, c'est elle qui a raflé les 20 000 euros. Pour développer son application mobile et ... pour embaucher. "L'an dernier, avant le concours, nous n'étions que dix et aujourd'hui nous sommes seize et nous prévoyons encore d'embaucher, explique l'entrepreneuse, le prix a aussi accentué la fierté de tous les employés".

De la fierté pour les entreprises, mais pour les collectivités, difficile d'évaluer la rentabilité de la démarche. La facture pour la communauté d'agglomération est de 60 000 euros par an. Chaque année en France, 10 milliards d'euros sont consacrés au soutien à l'innovation. C'est plus que le budget de la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess