Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

300 emplois sur l’ancien site Camiva prés de Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Trois ans après la fermeture de l'usine de camions de pompiers CAMIVA de Saint-Alban-Leysse et la suppression de 160 emplois, l'immense friche industrielle située aux portes de Chambéry va être réhabilitée.

L'ancien site CAMIVA va être réindustrialisé
L'ancien site CAMIVA va être réindustrialisé © Maxppp -

Saint-Alban-Leysse, France

Même si l'on peut apercevoir des tonnes de ferrailles encore à évacuer, les travaux d'installation des nouveaux occupants ont commencé. Trois entreprises vont se partager l'essentiel des cinq hectares et demi de terrain. Il s’agit de l’ancien site occupé par Camiva. Le fabricant de camions pompiers a fermé fin 2012, en licenciant 160 personnes.

Trois entreprises s’installent

Le groupe Schneider électrique va étendre son site existant. Les deux autres entreprise sont la société haut-savoyarde Escoffier, spécialisée dans le recyclage des déchets industriels et l'enseigne savoyarde Ekosport qui vend du matériel de sports d'hiver sur internet.

Le chantier de construction vient de débuter

La première à emménager au printemps 2017 sera Ekosport. Implantée actuellement à Montmélian avec ses 67 salariés, Ekosport a trouvé sur le site CAMIVA les dix-sept mille mètres carrés nécessaires au développement de son activité. Fort de cette croissance, Ekosport ambitionne de doubler rapidement son effectif, ce qui signifie à terme environ soixante-dix créations d'emplois.

Yannick MORAT, fondateur et propriétaire de l'enseigne EKOSPORT

La seconde entreprise à s'implanter est donc Escoffier, une société familiale haut-savoyarde, spécialisée dans le recyclage de déchets industriels inertes. Elle devrait embaucher cinquante personnes sur le site Camiva. Pour compléter le trio, c'est le groupe Schneider électrique déjà implanté à Saint-Alban-Leysse qui va étendre son site de production de transformateurs électriques avec potentiellement la création d’une cinquantaine d’emplois. Il reste une bande de terrain le long de la Leysse. L'agglomération de Chambéry Métropole a prévu de construire et commercialiser des locaux pour des artisans et des entreprises de service. Elle vise une centaine d’emplois.
Au total, à terme, la réindustrialisation du site devrait permettre l’arrivée de quelques 300 emplois.

Choix de la station

France Bleu