Économie – Social

A 304: l'Etat ne fait pas appel de la décision de justice

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 20 février 2014 à 10:09

Illustration d'une autoroute en construction
Illustration d'une autoroute en construction © Laurent Thevenot - MaxPPP

L'Etat a décidé de revoir son projet et de relancer une enquête publique. Les travaux de cette future autoroute vont prendre plusieurs mois de retard.

Une réunion avait lieu ce mercredi 19 février pour évoquer le dossier de l'autoroute A 304. Elle doit relier les Ardennes à la Belgique, mais le 11 février dernier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a annulé l'arrêté préfectoral qui engage les travaux parce que le projet ne respecte pas la loi sur l’eau. 

Hier une réunion le Préfet de région, le Préfet des Ardennes et les présidents du conseil général et du conseil régional se sont réunis pour en parler. Ils ont décidé de ne pas faire appel de ce jugement et de revoir le projet. Une nouvelle enquête publique va être lancée, ce qui va prendre 9 à 10 mois. En attendant, les travaux sont stoppés. 

Benoît Huré, président du conseil général des Ardennes et vos réactions

Les travaux de l’autoroute détruirait environ 200 hectares de zones humides, or depuis 2008, la loi Grenelle prévoit qu’en cas de destruction de zones humides, il faut en recréer 2 à 5 fois plus ailleurs pour compenser les pertes. Cette compensation était prévue dans le projet d’A304, mais a été jugée insuffisante.

600 personnes travaillent sur ce chantier de l'A 304.

Partager sur :