Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

304 millions d'euros sur 10 ans pour "la nouvelle ère" du Futuroscope

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

304 millions d'euros pour le Futuroscope en 10 ans. C'est le budget voté ce 4 juillet par le conseil départemental de la Vienne. Un plan de développement qui veut voir loin, 2030 au moins et même 2050. Objectif : une nouvelle ère pour le parc ouvert en 1987 et devenu depuis un moteur économique.

Le Futuroscope va s'étendre en un deuxième parc conçu pour attirer des visiteurs plus lointains et les faire rester plus longtemps.
Le Futuroscope va s'étendre en un deuxième parc conçu pour attirer des visiteurs plus lointains et les faire rester plus longtemps. - Illustration Futuroscope

Le plan de financement et de développement du Futuroscope a été adopté ce vendredi 4 juillet par le conseil départemental de la Vienne. Ouvert en 1987, le parc est devenu depuis un moteur de l'économie du département. C'est dire si ce nouveau projet sur 10 ans et même 30 ans est crucial. Coût de l'opération sur 10 ans : 304 millions d'euros mais le parc espère dans le même temps augmenter son chiffre d'affaires de 75% et générer 300 emplois directs et 450 indirects. 

"Une nouvelle ère" pour le Futuroscope

Certains sont même allés jusqu'à qualifier le moment d'"historique". Rodolphe Bouin, le directeur du Futuroscope en convient, même s'il ne se risque pas à prononcer le mot. _"C'est beaucoup d'émotion, le Futuroscope c'est une grande famille depuis 33 ans, moi ça fait 20 ans que j'y suis et j'y suis très attaché donc c_'est beaucoup d'émotion que le plan soit voté, en plus à l'unanimité, là où il a été créé sous la présidence de René Monory." Un tel plan d'investissement et de développement signifie pour tous l'entrée du Futuroscope dans "une nouvelle ère" avec un projet à long terme d'abord 2030 et même 2050.

Une nouvelle grosse attraction tous les deux ans

Le Futuroscope va se doter de nouvelles grosses attractions. Le directeur Rodolphe Bouin en veut une tous les deux ans pour 20 millions d'euros à chaque fois. On peut citer Chasseur de Tornades pour l'année prochaine qui permettra de se retrouver au cœur d'un cyclone de force 4 ou 5 ou Mission Bermudes prévue en 2023. Les spectacles seront aussi renouvelés, y compris le spectacle nocturne.

Un deuxième parc : le resort

Le site du Futuroscope, en dehors du parc lui-même va surtout s'étendre avec l'Arena, actuellement en construction et un simulateur de chute libre, zerOGravity d'ici l'année prochaine. Rodolphe Bouin veut surtout attirer plus de visiteurs, les faire venir de plus loin et rester plus longtemps. Deux hôtels thématisés vont donc être construits dont la Station Cosmos, imaginée comme un vaisseau spatial mais aussi Eco Lodgee car le parc veut aussi faire sa transition écologique. Au programme enfin, l'Aquascope, un parc aquatique avec effets spéciaux, "les gênes du Futuroscope" affirme Rodolphe Bouin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess