Économie – Social

32 jeunes sarthois retrouvent du travail grâce à une entreprise américaine

Par Yann Lastennet, France Bleu Maine mercredi 28 octobre 2015 à 15:31

Joeffrey et Jonathan ont trouvé un travail ou une formation
Joeffrey et Jonathan ont trouvé un travail ou une formation © Radio France - Yann Lastennet

32 jeunes du Nord Sarthe qui étaient au chômage, ont décroché un job ou une formation. Ils ont bénéficié d'un programme de retour à l'emploi financé par la fondation Alcoa.

Ce groupe américain, spécialisé dans la fabrication de pièces pour l'automobile ou l'aéronautique, possède une usine à Saint-Cosmes-en-Varais, près de Mamers. Il a investi 125 000 dollars, soit 90 000 euros, pour aider ces jeunes à retrouver le chemin de l'emploi. Le reportage France Bleu Maine de Yann Lastennet

reportage

Grâce à ce programme, j'ai pris conscience que je pouvais créer mon entreprise

Sur les 59 jeunes qui ont bénéficié de ce programme, 32 ont décroché un job ou une formation, mais un seul en CDI. Il y en a même un qui a créé son entreprise. Jonathan, 20 ans, a décidé de se lancer dans la cuisine à domicile. Auto-entrepreneur, il a demarré son activité en janvier dernier. Son entreprise, baptisée Chef Jojo, cartonne. Et pourtant, Jonathan ne pensait pas y arriver. C'est la formation Alcoa qui l'a aidé à sauter le pas.

Jonathan a créé son entreprise de cuisine à domicile : Chef Jojo

Un millier d'emplois à pourvoir d'ici 5 ans dans le secteur industriel en Sarthe

Maxence travaille dans les telecom et Aurore, responsable d'une boite d'interim - Radio France
Maxence travaille dans les telecom et Aurore, responsable d'une boite d'interim © Radio France - Yann Lastennet

1400 jeunes restent sans emploi dans le nord Sarthe selon la mission locale. Et pourtant le travail ne manque pas, notamment dans le secteur de l'industrie. Un millier d'emplois devraient être créés d'ici 5 ans dans les 400 entreprises industrielles de la Sarthe. Un secteur où la moyenne d'âge des salariés flirte avec les 50 ans mais les patrons peinent à recruter faute de candidats qualifiés. Flavien Rousseau, délégué général de l’UIMS, l'Union des industries métallurgiques de la Sarthe.

Flavien Rousseau de l'UIMS Sarthe