Économie – Social

35 millions d'euros pour construire un parc d'attractions en Haute-Vienne

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin mercredi 23 septembre 2015 à 18:48

- capture d'écran Google Maps

C'est l'ambition d'un investisseur belge. Il est en passe de signer un compromis pour acquérir le domaine de Chauffaille, à Coussac-Bonneval, près de Saint-Yrieix-la-Perche où il veut faire un parc d'attractions. Des centaines d'emplois sont à la clé.

C'est un projet d'ampleur qui s'accélère et que vous révèle France Bleu Limousin. Celui d'un entrepreneur belge qui veut investir 35 millions d'euros pour créer un parc d'attractions international dédié à la musique, en pleine nature, en Haute-Vienne. Cet investisseur est en passe de signer un compromis pour acheter le domaine de Chauffaille, sur la commune de Coussac-Bonneval, tout près de Saint-Yrieix. L'opération devrait se conclure d'ici le mois de novembre ou décembre. La communauté de communes, propriétaire des lieux, doit empocher 800.000€ pour le cession de 150 hectares du terrain.

Des garde-fous si le projet n'aboutit pas

L'idée du porteur de projet, c'est de créer _"un parc d'émotion musicale avec des instruments de musique géants. On va pouvoir vivre et vibrer dans le parc. Le Limousin aura le plus grand violon du monde, qui fera 110m de long ; le plus grand piano du monde, avec 65m de largeur au clavier ; et le plus grand tambour du monde qui devrait faire 30m de hauteur."

Le montage financier ne semble pas tout à fait bouclé. L'investisseur affirme que "deux fonds d'investissement ont déjà marqué un accord de principe. Il y a des contacts avec la banque publique d'investissement, la banque européenne d'investissement et la caisse des dépôts." Il sollicite aussi des aides publiques de la région, du département et de la communauté de communes. "Il faut très être prudent" , explique Daniel Boisserie, le président de la communauté de communes du pays de Saint-Yrieix, "c'est pour ça qu'il y aura des conditions suspensives. Si le projet ne se réalisait pas, le domaine reviendrait à la communauté de communes."_

De nombreux emplois

Mais les enjeux sont importants, des centaines d'emplois sont à la clé. Le début des travaux est prévu pour le printemps 2017 et l'ouverture du parc au printemps 2019. Le parc d'émotions musicales table sur 150.000 visiteurs par an quand il sera ouvert.