Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le congé pour les proches aidants bientôt indemnisé 40 euros net par jour

-
Par , France Bleu

Le congé des proches aidants sera bientôt indemnisé à hauteur d'environ 40 euros net par jour, c'est une information exclusive de nos confrères de franceinfo.

Actuellement, les personnes qui prennent un congé pour aider un enfant handicapé ou un parent dépendant ne sont pas payées.
Actuellement, les personnes qui prennent un congé pour aider un enfant handicapé ou un parent dépendant ne sont pas payées. © Maxppp - Luc Nobout

Le congé alloué aux proches aidants sera bientôt indemnisé à hauteur d'environ 40 euros net par jour, selon une information de franceinfo ce vendredi. Cette mesure, prévue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, sera annoncée à la fin du mois par le gouvernement. Agnès Buzyn avait déjà précisé il y a quelques semaines la volonté du gouvernement d'indemniser le congé, on connaît aujourd'hui le montant. 

Quatre millions d'actifs concernés

Ce congé spécifique de trois mois existe déjà pour les proches aidants qui ont un emploi. Il s'impose à l'employeur. Le gouvernement estime à 4 millions le nombre d'actifs potentiellement concernés, mais depuis sa création en 2017, très peu de Français en ont fait la demande, car le salarié n'est donc actuellement pas indemnisé pendant ce congé. 

Le congé proche aidant peut être fractionné. Il sera donc possible d'être détaché et indemnisé un jour par semaine par exemple pour aider son proche, dans une limite cumulée de trois mois. La personne pourra ensuite le renouveler.  

Le ministère de la Santé et l'Assurance maladie travaillent encore sur les modalités, et notamment sur les justificatifs à fournir à la Sécurité sociale et à l’employeur. Enfin, le gouvernement avait déjà fait part de son souhait que ce congé compte dans le calcul de la retraite des aidants. Il devrait intégrer cette disposition dans la future réforme des retraites. On estime à 8 millions le nombre de personnes en France qui s'occupent régulièrement ou au quotidien d'un parent malade, d'un enfant handicapé.  

Choix de la station

France Bleu