Économie – Social

400 millions d'euros de dette pour le tunnel TGV franco-espagnol

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon jeudi 19 mars 2015 à 15:22

TGV
TGV © Maxppp

Le nombre de trains entre Perpignan et Barcelone est très inférieur aux prévisions. Le consortium franco-espagnol TP Ferro, qui a construit le tunnel du Perthus, demande à renégocier la dette. Si rien ne bouge, la France et l'Espagne pourraient payer l'ardoise.

Selon l'agence de presse catalane ACN, la dette du concessionnaire TP Ferro est en train de dérailler. Le consortium franco-espagnol créé pour la construction du tunnel ferroviaire du Perthus, a désormais une ardoise de 400 millions d'euros à régler . La faute aux manque de trains, sur cette ligne internationale entre la France et l'Espagne. Le nombre de convois, qu'ils soient de passagers ou de marchandises, est inférieur aux prévisions , et ne permet pas de rentabiliser l'ouvrage.

TP Ferro, formé à 50% par le français Eiffage et à 50% par l'espagnol ACS, demande désormais à ses créanciers de renégocier la dette. Un accord doit être trouvé d'ici quatre mois. En cas d'échec, les Etats français et espagnols pourraient assurer la gestion de l'ouvrage, et hériteraient de la dette.