Économie – Social

5.000 personnes dans les rues de Metz contre la loi travail

Par Rachel Noel, France Bleu Lorraine Nord jeudi 31 mars 2016 à 18:49

Manifestation contre la loi travail le 31 mars à Metz
Manifestation contre la loi travail le 31 mars à Metz © Radio France - Rachel Noel

Deux fois plus de manifestants à Metz ce 31 mars par rapport au 9 mars dernier pour protester contre le projet de loi travail. Le cortège bariolé a défilé de la place de la République à la préfecture.

La mobilisation était importante dans les rues de Metz pour protester contre le projet de loi travail jeudi 31mars. Il y avait 3.500 manifestants selon la police et 5.000 selon les syndicats. C'est deux fois plus que lors de la dernière manifestation à Metz. Ils étaient 1 800 le 9 mars dernier. Au niveau national, il y avait 1,2 million de personnes dans la rue contre 4 à 500.000 le 9 mars. La CGT, FO, Solidaires, FSU et les organisations de jeunesse appelaient à la grève contre la régression sociale.

A Metz, le cortège est parti à 14h30 de la place de la République pour rejoindre la préfecture, où il s'est dissous vers 17h.

Manifestation contre la loi travail le 31 mars à Metz. Vue d'ensemble - Radio France
Manifestation contre la loi travail le 31 mars à Metz. Vue d'ensemble © Radio France - Rachel Noel

Des manifestants pas convaincus par les aménagements du gouvernement

Le retrait pur et simple, c'est toujours le mot d'ordre qui s'affiche sur les banderoles. Pour Didier, les aménagements de dernière minute fait par le gouvernement ne changent rien. Pour ce petit entrepreneur, le pire de la loi, c'est l'article sur les accords d'entreprise. L'article 13 prévoit que des accords d'entreprise puissent prendre le pas sur les accords généraux, ce qui est pour lui une régression pour les salariés.

Pour Alain, travailleur social, il n'y a rien de bien dans cette réforme. "C'est une réforme qui va favoriser les aménagements pour le patronat. On perd tous nos acquis et on veut nous faire croire que c'est ça qui va redonner du travail en France. Et le pire, c'est que c'est un gouvernement de gauche qui met ça en place"

On veut vivre, pas survivre

Même son de cloche du côté des étudiants qui étaient près de 300 dans le cortège. "On veut vivre, pas survivre", c'est la phrase inscrite sur la banderole principale déroulée par les jeunes. Clémence, étudiante en lettres ne veut pas de cette vie là. "Ce qu'on nous propose, c'est à peine de quoi survivre alors que nous, on demande une vraie vie. Si je suis en CDD et pas en CDI, je ne sais pas comment on peut essayer de construire une vraie vie : fonder une famille et voir venir l'avenir".

Clémence étudiante à Metz à la manifestation contre la loi travail - Radio France
Clémence étudiante à Metz à la manifestation contre la loi travail © Radio France - Rachel Noel

Les organisations syndicales à l'initiative de cette journée du 31 mars appellent à amplifier les actions jusqu'au retrait du projet. Les dates des 5 et 9 avril prochain sont déjà avancées.