Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

500 manifestants à Valence contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la Drôme et en Ardèche ils étaient un millier en tout à manifester aujourd'hui.

Le cortège du 24 septembre dans le centre de Valence
Le cortège du 24 septembre dans le centre de Valence © Radio France - Timour Ozturk

Valence, France

A l'appel de la CGT ils manifestent du Champ de Mars à la préfecture. Derrière la banderole de tête, Bernard Terrasse, le dirigeant du syndicat dans la Drôme, dénonce la volonté du gouvernement d'allonger la durée de cotisation : " Passé 55 ans un salarié sur deux travaille [...] les entreprises ne veulent plus de ces salariés âgés parce qu'ils ne seraient plus productifs, et d'un autre côté on leur dit qu'il faudra travailler plus longtemps."

A ECOUTER : Bernard Terrasse, le dirigeant de la CGT dans la Drôme

Dans le cortège, certains sont aussi concernés par la question des régimes spéciaux. Quelques salariés de la centrale nucléaire du Tricastin ont fait le déplacement. La secrétaire générale de la CGT au Tricastin Charlotte Perez explique que le calcul est simple pour les travailleurs du site : " Si on passe de pensions de retraite basées sur 75% du salaire des six derniers mois, à 50% sur toute la carrière, nos pensions vont forcément baisser."

Enfin on trouve aussi bien sûr des retraités dans la manifestation, comme Claudine, militante de la France Insoumise, elle ne sera pas touchée par la réforme mais ne veut pas d'un système de retraite à points pour ses enfants : " Imaginez-vous, pour avoir une retraite décente, il faudra peut-être travailler jusqu'à 65 ou 70 ans !" Ce premier rendez-vous de la rentrée à Valence pour le mouvement contre la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron s'est déroulé dans le calme. En Ardèche on dénombre une centaine de manifestants  à Annonay, à Privas et à Aubenas; quelques dizaines à Tournon-sur-Rhône.

Choix de la station

France Bleu