Économie – Social

56 000 salariés de TPE appelés à voter en Drôme Ardèche

Par Solène Cressant, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 29 décembre 2016 à 20:24

Plus de 19 000 salariés sont concernés en Ardèche et 37 000 dans la Drôme.
Plus de 19 000 salariés sont concernés en Ardèche et 37 000 dans la Drôme. © Maxppp - Fred HASLIN

56 000 personnes appelées à voter en Drôme Ardèche à partir de ce vendredi. Il s'agit des élections syndicales pour les TPE, les Très Petites Entreprises, celles qui comptent moins de 11 salariés. Cela concerne les coiffeurs, les fleuristes ou les assistantes maternelles par exemple.

56 000 personnes appelées à voter en Drôme Ardèche à partir de ce vendredi. Il s'agit des élections syndicales pour les TPE, les Très Petites Entreprises, celles qui comptent moins de 11 salariés. Cela concerne les coiffeurs, les fleuristes ou les assistantes maternelles.

Ils ont jusqu'au 13 janvier 2017 leurs représentants syndicaux pour les conseiller et les défendre pendant quatre ans, mais la première édition de ce scrutin, en 2012, n'avait pas rassemblé les foules: seuls 10% des salariés avaient voté en France, 9% en Rhône-Alpes.

Pourtant ce vote est très important estime le secrétaire général CGT dans la Drôme, Richard Perrenot : "Les salariés des TPE font partie des catégories de population qui sont souvent les plus précarisées et pourtant ils ont très peu de lien avec le monde syndical. Or, pour négocier sur le salaire ou les conditions de travail, c'est très compliqué pour eux, puisqu'ils se retrouvent seuls face à leur patron".

"Souvent ces salariés ne comprennent pas qu'il y a un vrai combat pour améliorer salaire et conditions de travail" R. Perrenot secrétaire départemental CGT Drôme

Mais la participation ne s'annonce pas beaucoup mieux pour cette année. Les syndicats dénoncent notamment le choix des dates du scrutin, établies par le ministère du travail. Elles tombent à un moment où les salariés ne penseront pas à voter: entre les fêtes et les soldes, période où ils seront fortement sollicités par ailleurs.

Malgré une campagne menée par les syndicats depuis plusieurs mois, lorsqu'on demande à des salariés de TPE valentinois s'ils vont voter, ils sont à peine au courant. "J'ai vu passer le courrier, se souvient ce coiffeur, mais de toute façon ça ne m'intéresse pas". "Je ne pense pas que les syndicats comprennent vraiment nos conditions de travail" estime de son côté une fleuriste.

Le vote se passe par internet ou pas courrier. Il est ouvert dès 9 heures sur le web du vendredi 30 décembre au vendredi 13 janvier 2017.