Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

600.000 euros pour sauver le terroir viticole ardéchois

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

La société coopérative lancée par les Vignerons Ardéchois a récolté en six mois la somme de 600.000 euros. L'argent servira à racheter des domaines viticoles pour y installer des jeunes.

L'ancien domaine Gascon à Rochecolombe racheté par la société coopérative
L'ancien domaine Gascon à Rochecolombe racheté par la société coopérative © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Rochecolombe, France

Plus de trois cents sociétaires ont répondu à l'appel des Vignerons Ardéchois. La société coopérative d'intérêt collectif, Ardèche Vignoble a ainsi récolté 600.000 euros et ce n'est pas fini puisque cette cagnotte est toujours ouverte aux investisseurs. 

Enrayer la déprise agricole

Les Vignerons Ardéchois exploitent 6000 hectares de vignes en Sud Ardèche, mais chaque année en moyenne ils perdent cent hectares. Souvent parce qu'il n'y a pas de repreneur pour le domaine et que le propriétaire exploitant part à la retraite. Il a donc fallu réagir parce que la demande en vin reste forte et que les Vignerons Ardéchois pourraient en ne faisant rien ne plus pouvoir faire face à la demande. 

Installer de jeunes viticulteurs

L'objectif, c'est aussi de permettre à de jeunes ardéchois de pouvoir s'installer sur un domaine et de l'exploiter. Il suffisait ensuite d'avoir l'idée de faire appel aux investisseurs qui ont répondu présent. Les domaines rachetés seront tous transformés en agriculture bio. 

Choix de la station

France Bleu