Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

650 manifestants défilent contre la politique sociale du gouvernement à la Roche-sur-Yon

mardi 9 octobre 2018 à 12:40 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

L'appel à manifester contre la politique sociale du gouvernement a réuni 650 personnes dans les rues de la Roche-Sur-Yon. C'est la plus forte mobilisation constatée depuis le début de l'année dans la préfecture de la Vendée.

La manifestation yonnaise a réuni 650 participants, selon la Police
La manifestation yonnaise a réuni 650 participants, selon la Police © Radio France - Emmanuel Sérazin

La Roche-sur-Yon, France

Le cortège s'est élancé de la place Napoléon ce mardi matin, baigné par un soleil généreux. Les manifestants ont sillonné la ville en passant par la gare, avant de rejoindre la Préfecture. Selon la Police, la manifestation a réuni 650 participants, ce qui en fait la plus forte mobilisation depuis le début de l'année 2018 à la Roche-sur-Yon. En général, ce genre de rassemblement draine 2 à 300 personnes. Ce mardi, ils étaient plus du double. A Nantes, ils étaient entre 5.400 et 7.000. A Saint-Nazaire, 2.000 personnes ont manifesté.

Contre une individualisation de la société

Derrière ses lunettes de soleil, Fanny laisse exploser sa colère, accusant le gouvernement de monter les Français les uns contre les autres, "les actifs contre les chômeurs, les ruraux contre les citadins, les riches contre les pauvres, etc". La retraitée explique avoir une pension qui lui permet de vivre décemment. Si elle est descendue dans la rue, ce n'est pas pour elle, mais pour défendre une vision collective de la société.

Il faut redire sans cesse que la seule solution pour vivre en société, c'est de partager; et le meilleur partage, c'est l'impôt... à condition qu'il soit juste ! - Fanny, retraitée

Dans le cortège, on croise également des enseignants venus dénoncer la réforme de l'apprentissage. Le gouvernement envisage de réduire les heures d'enseignement général, en français, en histoire, en maths. Et cela inquiète fortement Camille, qui enseigne dans un lycée professionnelle : "on va former des bons petits soldats d'entreprise, sans aucun sens critique sur leur environnement".

Après avoir sillonné le centre-ville, le cortège s'est dispersé devant la Préfecture, sans incidents. Mais toujours avec autant de rancœur du côté des manifestants.