Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

700 embauches dans les 3 sites nordistes de Renault devenus pôle de référence électrique du groupe

-
Par , France Bleu Nord

Un accord qui sera finalisé le 9 juin prévoit l'embauche de 700 CDI à Renault Douai, MCA Maubeuge et STA Ruitz. Objectif d'ici 4 ans 400 à 500 000 véhicules électriques par an, soit une production plus que doublée pour ces sites qui deviennent le pôle de référence de l’électrique pour le groupe.

L'accord prévoit 350 embauches sur 700 à MCA Maubeuge (photo d'archives)
L'accord prévoit 350 embauches sur 700 à MCA Maubeuge (photo d'archives) © Radio France - Emma Sarango

350 postes, soit la moitié de ces postes concerne l'usine du Val de Sambre menacée il y a seulement un an par un plan de réorganisation qui prévoyait le transfert d'une partie de son activité à Douai. 

Le détail des autres postes sera révélé le 9 juin date de signature de l'accord négocié depuis 7 mois par la direction et les syndicats des 3 sites du constructeur au losange.

Luciano Biondo, le directeur du pôle de référence électrique assure qu'avec cet accord, Renault deviendra le plus gros employeur de la région dans l'automobile avec plus de 5700 salariés 

A travers ce projet Renault confirme son attachement aux sites de Maubeuge, Douai et Ruitz. L'objectif c'est d'en faire le pôle du véhicule électrique au meilleur niveau de performance du groupe. C'est 3 sites qui ont une feuille de route claire pour contribuer au succès du groupe. 

Et pour parvenir à l'objectif de plus de 400 000 véhicules par an, 700 postes sont donc crées avec des salariés "qui vont rentrer dans parcours qualifiant d'abord en CDD puis en CDI"

Des salariés des 3 sites qui feront partie d'une même entité selon l'accord 

J'aimerais qu'on modernise le dialogue social, qu'on modernise la façon de travailler, qu'on tire toute la performance nécessaire pour pouvoir produire des voitures électriques en France

Des voitures électriques qui  devraient avoisiner  les 20 000 euros pour rester compétitives.

Une annonce attendue par  David Dubois, secrétaire général de la CGT à Renault Douai car le site ne tourne qu'à 8% de sa capacité aujourd'hui avec seulement 25 000 véhicules par an " c'est pas viable" note le syndicaliste qui estime qu'avec l'arrivée de l'usine de batteries électriques sur le site "ça peut être un combo plus ou moins parfait" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess