Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Économie – Social

95 postes supprimés chez Euralis à Sarlat : selon la CGT, c'est près de 400 emplois menacés dans le Sarladais

dimanche 14 janvier 2018 à 17:03 France Bleu Périgord

95 postes sont supprimés chez Rougié, à Sarlat racheté par Euralis. Selon la CGT, indirectement, ces suppressions de postes impacteront plus de 400 personnes dans le Sarladais.

La mobilisation de la CGT devant l'entreprise Rougié à Sarlat
La mobilisation de la CGT devant l'entreprise Rougié à Sarlat © Radio France - Valérie Déjean

Sarlat-la-Canéda, France

Ces suppressions de postes chez Euralis - Rougié, à Sarlat vont impacter le Sarladais, selon la CGT. 95 postes devraient être supprimés d'ici 2019. 95 postes sur les 152 existants, "une première" dans le monde agroalimentaire périgourdin. 

Un enjeu pour le Sarladais

Selon Corinne Rey, patronne de la CGT en Dordogne, 1 emploi supprimé c'est quatre dans le même bassin de vie. Près de 400 emplois seraient donc menacés dans le Sarladais après l'annonce des suppressions chez l'usine de foie gras. 

La secrétaire départementale est inquiète,_"ces suppressions annoncent également la disparition de l'usine_, si c'est 95 aujourd'hui, ce sera tout le monde demain."

"C'est une première dans le monde agroalimentaire et ça aura un impact sur le Sarladais." - Corinne Rey, secrétaire départementale CGT.

Les salariés et les syndicats d'Euralis vont débrayer ce lundi après-midi à 16 heures. La semaine dernière déjà, 70 salariés avaient commencé en retard ce mercredi et ce jeudi matin pour protester contre la suppression de 95 postes. 

Ils iront distribuer des tracts sur le rond-point du Pontet à Sarlat pour sensibiliser la population, elle aussi impactée selon la CGT. Ils prévoient également d'autres actions cette semaine à quelques jours du trophée Jean Rougié, qui permet à des jeunes de montrer leur talent autour du foie gras et de la truffe.