Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A 72 ans, le gérant de la maison Bouvet au Mans va prendre sa retraite

mardi 8 mai 2018 à 4:25 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Maine

Joël Prosper, gérant de la maison Bouvet depuis 1976, va prendre sa retraite à la fin du mois de juillet. Pour cet habilleur de 72 ans installé dans le centre-ville du Mans, c'est une page qui se tourne. Pour ses clients, c'est un commerce de qualité qui disparaît.

Joël Prosper (à droite) aux côtés de son épouse et de son fils, dans le magasin familial de la rue Saint-Jacques, au Mans.
Joël Prosper (à droite) aux côtés de son épouse et de son fils, dans le magasin familial de la rue Saint-Jacques, au Mans. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Le Mans, France

C'est la fin d'une aventure au Mans. Après quasiment 42 ans d'activité, les propriétaires de la maison Bouvet, magasin de prêt à porter haut de gamme ouvert depuis 1848, vont arrêter leur activité. Le patron, Joël Prosper, prend sa retraite. Le magasin est pour l'instant en liquidation des stocks jusqu'à fin juin, puis les propriétaires vont faire les soldes pour finir d'écouler le plus de vêtements possible. La suite est pour l'instant inconnue : deux repreneurs sont en lice, des indépendants qui se sont moralement engagés à continuer de travailler avec les mêmes marques. Pour Joël Prosper comme pour ses clients, une page se tourne. 

J'ai la sensation du devoir accompli

Ils sont nombreux à passer dans la boutique depuis le début de la liquidation, mercredi 2 mai. "Je suis habillé entièrement de vêtements achetés chez Bouvet !", se vante ainsi Jean-Claude, aux côtés de sa femme Annick. Depuis 25 ans, ce Manceau s'habille chez Joël Prosper car il apprécie la qualité et le service. "C'est une maison qui est très sérieuse et qui a des produits de qualité, ainsi qu'une diversité", assure-t-il. Il vante également "un accueil très chaleureux". Jean-Claude fait partie des clients dont les Prosper connaissaient les habitudes. "Je n'achète que des pantalons dont le bas a un revers. Donc il le faisait !" Certains clients affirment ne s'habiller que chez Bouvet, depuis 40 ans. 

A quelques semaines de fermer boutique, l'habilleur est ému par les témoignages d'affection qu'il reçoit de la part de ses clients mais part la tête haute. "Je ne regrette rien parce que je suis allé jusqu'au bout du bout. J'ai la sensation du devoir accompli. En sport, il ne faut pas faire la saison de trop. Je crois que dans la vie de tous les jours, c'est la même chose." Après près de 42 ans à donner de sa personne, c'est à son tour de recevoir les hommages de ses clients et ça le touche : "Je voudrais dire aux Mancelles et aux Manceaux un grand merci", conclut-il.