Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Agneaux, des salariés de la chaudronnerie CTI-ACDN inquiets de leur avenir

-
Par , France Bleu Cotentin

L'entreprise de chaudronnerie ACDN à Agneaux, est en redressement judiciaire depuis le 23 février, comme les autres filiales du groupe Manoir Industries. A Agneaux dans le centre-Manche, 92 emplois sont en jeu. Un repreneur est sur les rangs.

A Agneaux, dans la Manche, l'entreprise de chaudronnerie CTI-ACDN, qui appartient au groupe Manoir Industries, est actuellement en redressement judiciaire.
A Agneaux, dans la Manche, l'entreprise de chaudronnerie CTI-ACDN, qui appartient au groupe Manoir Industries, est actuellement en redressement judiciaire. © Radio France - Lucie Thuillet

Des convois exceptionnels sortent régulièrement de l'enceinte de cette entreprise d'Agneaux dans le centre-Manche, qui fabrique d'énormes structures métalliques pour l'agroalimentaire, la pétrochimie, le traitement des eaux ou encore le nucléaire,  mais c'est une toute autre actualité qui la secoue en ce moment. 

L'entreprise de chaudronnerie ACDN, propriété du groupe Manoir Industries, est en redressement judiciaire depuis le 23 février, pour des problèmes de trésorerie, faute notamment d'argent injecté par l'actuel actionnaire chinois.  

Un repreneur potentiel

A Agneaux, un projet de reprise est porté par l'actuel directeur d'exploitation du site Franck César et par la société Monteiro, société du sud de la France spécialisée dans les activités de tuyauterie et de soudage dans le secteur du nucléaire.

Ce projet prévoit de reprendre 80% des effectifs, soit 74 salariés sur les 92.  

Une offre de reprise de l'entreprise ACDN d'Agneaux a été déposée : elle prévoit de conserver 74 salariés sur 92.
Une offre de reprise de l'entreprise ACDN d'Agneaux a été déposée : elle prévoit de conserver 74 salariés sur 92. © Radio France - Lucie Thuillet

Une autre filiale menacée dans la Manche

Ce projet est, depuis vendredi 23 avril, dissocié de celui d'ACPP à Digulleville, une autre filiale qui se trouve dans le nord-Cotentin, sur laquelle ces repreneurs ont aussi des vues.

Le tribunal de commerce de Rouen devrait se prononcer dans les semaines à venir mais aucune date n'a été fixée pour l'instant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess