Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A Annecy, le coronavirus tétanise le secteur du tourisme

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

L’épidémie de coronavirus, 39 cas recensés en Haute-Savoie, freine l’activité touristique. A Annecy, l’Office de tourisme enregistre de nombreuses annulations de séjours.

A Annecy, le coronavirus tétanise le secteur du tourisme.
A Annecy, le coronavirus tétanise le secteur du tourisme. © Radio France - Richard Vivion

Moins de monde dans les rues, des restaurants à moitié vide… à Annecy, la vie tourne au ralenti. "On peut dire que le coronavirus a un impact sur l’activité touristique de la ville", explique Yann Clavillier. Le directeur de l’Office de tourisme du lac d’Annecy reconnait une baisse de la fréquentation. "Trois-cent-cinquante personnes ont annulé leur séjour." Une quinzaine de voyagistes étrangers ont fait de même ainsi que des agences de voyages, des autocaristes notamment après l’annonce de l’annulation du Carnaval vénitien d’Annecy.

Quand un groupe annule, ce sont des visites guidées, des ballades, des chambres d’hôtels… en moins" - Yann Clavillier, directeur de l’Office de tourisme du lac d’Annecy

ECOUTEZ Yann Clavillier, le directeur de l’Office de tourisme du lac d’Annecy.

Annulations pour juin

Le secteur du tourisme professionnel n’est pas épargné. "Des clients de Bordeaux ont annulé deux séminaires prévus fin mars", détaille Yann Clavillier._"Le coronavirus en général et la proximité du cluster de la Balme-de-Sillingy sont à l’origine de ces craintes."Pour l’instant, l’Office de tourisme du lac d’Annecy qualifie cette baisse de fréquentation "relativement légère."_ En revanche, plus inquiétant, certains clients ont déjà commencé à renoncer à des visites prévues… en juin.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess