Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Auch, vieille caserne cherche reconversion

jeudi 13 septembre 2018 à 19:32 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

Désertée depuis une quinzaine d'années, la caserne Espagne est désormais propriété de la mairie d'Auch, qui vient de récupérer les clés auprès de l'Etat. Mais que faire de ce site immense au coeur la capitale du Gers ? Tour d'horizon des possibilités.

L'entrée de la caserne Espagne à Auch
L'entrée de la caserne Espagne à Auch © Radio France - Mathieu Ferri

Auch, France

Que faire de la caserne Espagne à Auch ? Le débat anime la capitale du Gers depuis une quinzaine d'années, depuis que les soldats ont déserté la ville. Avec son immense cour et ses bâtiments volumineux, au bord du Gers, ce patrimoine militaire bâti au XIXe siècle demande une nouvelle vie. Car aujourd'hui, derrière le portail rouillé et fermé par un cadenas, voilà bien longtemps que les mauvaises herbes ont remplacé les soldats dans la cour. Sur les bâtiments : des fenêtres ouvertes, et des volets arrachés.

Après des années d'attente, la mairie d'Auch vient de racheter à l'Etat une partie des douze hectares. Le préfet a enfin remis au maire les clés du site en décembre dernier. Un combat très long pour les obtenir, mais pour l'instant, pas de projet précis. Le site est si immense qu'il n'est pas si facile à réhabiliter. Mais pour le maire Christian Laprébende, "ce n'est pas un fardeau, c'est une chance. Cette caserne est située en plein coeur de la ville, et elle peut faire le lien entre la ville haute et la ville basse". La mairie a ouvert le site le 30 juin dernier lors d'une journée portes ouvertes. 500 propositions ont été déposées dans une boîte à idées. Elles sont en train d'être traitées par les services municipaux. Certains habitants y voient des parkings, d'autres des logements pour les sans-abri. Beaucoup souhaitent aussi y voir l'installation du marché, trop à l'étroit dans la vieille ville.

Des infirmières à la place des militaires

Pour l'instant, pas de grande avancée sur le dossier. La mairie veut recruter cet automne une équipe de programmistes, qui va plancher sur le lieu en 2019. Mais il y a déjà du concret, par petites touches, avec notamment les infirmières, qui vont remplacer les militaires : la région Occitanie a récemment décidé de déménager l'IFSI (l'Institut de Formation en Soins Infirmiers) de l'hôpital d'Auch vers la caserne Espagne. Initialement, il était prévu de construire un bâtiment neuf pour les étudiants. Pour Christian Laprébende, ce déménagement "est vraiment le début de l'aménagement de ce quartier".  

Mais le nouvel IFSI n'occupera qu'une petite partie du site. Le cinéma Ciné 32 installé juste à côté aimerait lui aussi s'étendre sur la caserne. Pour le reste, rien de neuf. La mairie se donne du temps pour réfléchir à un programme global, pour tout le site. Elle devrait aussi lancer dans les prochaines semaines une campagne de communication sur Toulouse  pour attirer d'éventuels investisseurs.