Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des besoins de renfort dans les EHPAD du Gard et de la Lozère cet été

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Les professionnels de santé des EHPAD ont besoin de renfort cet été. Une tension qui se manifeste dans le Gard mais aussi dans toute l'Occitanie. Le secteur a besoin de médecins, infirmier.e.s ou aide-soignant.e.s. Une cinquantaine de postes sont à pourvoir.

"On est dans l'humain" à la résidence Indigo de la Croix Rouge de Nîmes.
"On est dans l'humain" à la résidence Indigo de la Croix Rouge de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Les professionnels qui s'occupent de nos aînés ont besoin de renfort cet été ! Les EHPAD mais aussi les services de soins à domicile recrutent tout l'été en Occitanie. Et les besoins sont importants. Ce secteur essentiel (on se souvient de l'engagement sans faille des personnels durant le confinement ) manque cruellement d'infirmiers, d'aides-soignants, d'assistants de vie.  Une cinquantaine d'offres d'emplois sont à pourvoir dans le Gard et la Lozère. Des offres sur le site de Pole emploi.

Un secteur sous tension encore plus que de coutume

L'été est continûment une période de tension pour les personnels des EHPAD. Cette année, "cette tension est encore plus vive" dit le directeur territorial Pole emploi (30-48) à cause de la crise Covid. Des professionnels qui ont été beaucoup sollicités et qui doivent pouvoir "se reposer" explique Philippe Blachère.

Philippe Blachère, directeur territorial Pole Emploi (30-48)

Un exemple particulièrement criant la résidence Indigo à Nîmes

La Croix-Rouge a deux EHPAD à Nîmes, la résidence Indigo et Saint-Joseph. Une centaine de personne (médecins, infirmier(e), aide-soignant (e) ou psychologue). Plus de 130 aînés y sont accueillis, sans parler de l'accueil de jour. Tous ont beaucoup donné. L'urgence trouver des remplaçants. 

Reportage à l'EHPAD Indigo de la Croix Rouge de Nîmes.

Le don de soi quotidiennement au profit des autres

Ils font partie des invisibles, celles et ceux dédiées pendant Covid, à nos ainés. Une attention habituelle mais qui a crû avec la crise sanitaire. Le grand public ou les familles ont pu mesurer que ces métiers ne sont pas parmi les mieux rémunérés et pourtant, ils sont toujours là.  "On ne vient pas à la croix rouge pour le salaire" explique Muriel Perdes, infirmière coordinatrice à Saint-Joseph.

Muriel Peredes infirmière à St Joseph, Croix Rouge de Nîmes

La résidence Indigo, un des deux EHPAD de la Croix Rouge à Nîmes.
La résidence Indigo, un des deux EHPAD de la Croix Rouge à Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou
Marion Babois et Muriel Peredes, Pole gérontologique de la Croix Rouge.
Marion Babois et Muriel Peredes, Pole gérontologique de la Croix Rouge. © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess