Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Bessines, Steva est en redressement judiciaire jusqu'en juin

jeudi 5 avril 2018 à 17:35 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Le tribunal de commerce de Lyon a placé sans surprise l'entreprise Steva de Bessines en redressement judiciaire jusqu'au 5 juin. Lors de l'audience, les représentants du personnel ont eu l'assurance que le reste des salaires de mars seraient très vite payés. Ils en appellent maintenant aux élus.

C'est l'heure de la mobilisation à Steva placée désormais en redressement judiciaire
C'est l'heure de la mobilisation à Steva placée désormais en redressement judiciaire © Radio France - Françoise Ravanne

Bessines-sur-Gartempe, France

Les représentants du personnel de l'entreprise Steva à Bessines-sur-Gartempe sont ressortis ce jeudi de l'audience du tribunal de commerce de Lyon avec un relatif soulagement. "Pour l'instant il n'est pas question  de licenciement et nous avons reçu l'assurance que nos salaires pour le mois de mars dont la moitié n'a pas été payée seraient versés dans un très bref délai" selon le délégué FO Bruno Grimaux. 

Mais concernant l'avenir de leur outil de travail là c'est forcement l'inconnu car la dette de Steva en Haute-Vienne s’élève à 1, 7 millions d'euros.  Les représentants syndicaux ont rendez vous ce vendredi à Limoges avec des élus du conseil régional pour tenter de trouver des solutions.

La Région compte demander des comptes au groupe Steva

De son côté au conseil régional de Nouvelle Aquitaine on dit ne pas comprendre pourquoi Steva se retrouve en cessation de paiement. Car la région a versé en décembre dernier 900 000 euros à l'entreprise de Bessines pour lui permettre de se diversifier, de pérenniser les emplois et avec la garantie qu'elle engagerait des anciens de GM&S. "A aucun moment l'aide de la région était destinée à aider une entreprise en difficulté" explique Francis Wilsius, l'élu délégué à la restructuration économique. "Le groupe STEVA s'était même engagé à investir 2,5 millions sur son site de la Haute-Vienne" poursuit il. " Nous allons donc demander au dirigeant du groupe des éclaircissements". Le conseiller régional ne manque pas de rappeler que Steva a enregistré un bénéfice de 2 millions d'euros fin 2016 . La région va donc demander des comptes pour savoir où sont passés ces 900 000 euros. 

D'ici la prochaine audience au tribunal de commerce de Lyon le 5 juin prochain, les salariés, eux n'entendent pas rester les bras croisés. Après une première action mercredi au carrefour de la Croisière, ils comptent montrer leur savoir faire aux élus locaux dés la semaine prochaine en organisant une visite de leur entreprise.