Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Bonneval-sur-Arc, en Haute-Maurienne, un nouveau hameau de 1200 lits pourrait voir le jour

dimanche 12 août 2018 à 18:40 Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie

La station-village de Bonneval-sur-Arc vient d'être autorisée à construire un nouveau hameau de 1200 lits à l'extérieur du village. Un projet que certains considèrent comme risqué. Le maire y voit un avenir assuré pour sa commune blottie tout au bout de la Haute-Maurienne à 1759 mètres d'altitude.

Les maisons de Bonneval-sur-Arc  en Haute-Maurienne
Les maisons de Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne © Radio France - Nathalie Grynszpan

Bonneval-sur-Arc, France

C'était presque inattendu, reconnait le maire de Bonneval-sur-Arc, Gabriel Blanc. La station de Haute-Maurienne, classée "Plus beau village de France", a obtenu l'autorisation de construire un nouveau hameau de 1200 lits à l'extérieur du village. L'arrêté du Préfet de Région a été publié le 8 juillet dernier. Pour les associations de protection de l'environnement, cette autorisation ne passe pas. Trois associations, la Frapna Région, la Frapna Savoie et Mountain Wilderness annoncent qu'elles vont déposer un recours contre cet arrêté. 

"C'est une commune qui n'a jamais réussi à travailler avec ses voisines. Elle a préféré porter son projet toute seule contre le reste du monde. Il s'agit d'une commune qui vit toute seule dans son coin, qui a une remontée mécanique qui devient vieille et qu'il faut remplacer. Quel moyen pour financer ce remplacement ? Eh bien, on construit des lits. On vend le terrain et on a les moyens. C'est de très courte vue. Il n'y a pas du tout l'exigence de qualité et d'enjeu ambitieux qu'on peut souhaiter pour une commune comme Bonneval" Vincent Neirinck, Mountain Wilderness

Sur place à Bonneval-sur-Arc, le maire, Gabriel Blanc défend ce projet indispensable pour l'avenir du village. Un collectif s'est toutefois créé autour de propriétaires de gîtes qui aimeraient avoir des réponses à leurs questions :  qui sera l'investisseur ? comment sera desservi ce hameau alors qu'il n'existe aujourd'hui qu'une petite route étroite ? Pourquoi ne pas relancer la commercialisation des lits sur Bonneval plutôt que de créer un hameau isolé du village ? Autant de questions sans réponse pour l'instant. L'autorisation de construire le hameau est valable pendant cinq ans. Et d'ici avril 2019, une nouvelle convention doit être signée avec Val d'Isère pour l'exploitation du glacier du Pissaillas. 

Écoutez : les avis partagés à Bonneval-sur-Arc pour la construction d'un nouveau hameau

Dans les rues de Bonneval-sur-Arc un dimanche d'août - Radio France
Dans les rues de Bonneval-sur-Arc un dimanche d'août © Radio France - Nathalie Grynszpan