Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Brest, l'Eglise pourrait licencier 14 personnes

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le centre d'accueil de Keraudren, propriété du diocèse de Quimper, va fermer avant la fin de l'année. L'établissement du nord de Brest propose des chambres d'hôtel, un restaurant et 15 salles à louer pour des réunions et des séminaires. Ses 14 salariés devraient être licenciés.

Le domaine est une propriété du diocèse de Quimper depuis 1922.
Le domaine est une propriété du diocèse de Quimper depuis 1922. © Radio France - Nicolas Olivier

"14 licenciements, aucun reclassement, on nous ouvre la porte de Pôle Emploi". Les banderoles comme celle-ci ont fleuri ces dernières semaines dans le joli parc arboré de 12 hectares du centre de Keraudren, dans le quartier de Lambézellec à Brest. Les salariés du site ont écrit leur colère en lettres rouge sang pour contester une décision qu'ils jugent à la fois brutale et incompréhensible : le centre va cesser ses activités commerciales avant le 31 décembre, ce qui entraînera de fait le licenciement économique des 14 employés. Trois veilleurs de nuit, hébergés sur place, vont aussi perdre leur toit.

L'Église, une entreprise comme les autres ?

Si la structure était gérée par une association, qui va s'auto-dissoudre (le président a d'ailleurs déjà démissionné), le domaine de Keraudren appartient au diocèse de Quimper et Léon depuis près d'un siècle. "On nous vire comme dans une entreprise privée", s'exclame Anne-Marie Bernard, cheffe de cuisine et déléguée du personnel. On a quand même été au chômage partiel depuis le mois de mars, on nous disait qu'on avait rien à craindre pour nos emplois. Être licenciés par l'Église, en période de Covid, franchement c'est pas beau ce qu'ils font."

Ils sont habitués à avoir du personnel un peu moutonnant, nous on n'est pas des moutons justement parce qu'on n'est pas croyants. La devise de l'Église c'est 'je ne vois rien, j'entends rien, je ne dis rien' mais pas nous. Si on nous mets dehors, on ira dehors mais pas en faisant 'bêêêe", surtout pas. Un cuisinier du centre de Keraudren

L'ancien séminaire, dédié à l'accueil commercial depuis 1997 (hébergement, restauration, location de salles) et rénové il y a moins de dix ans, a certes souffert du confinement. Mais la reprise est au rendez-vous, assurent les salariés. "Ça marche tellement bien qu'on refuse des clients ! On a même des réservations pour le Tour de France (en juin 2021), donc les clients sont au rendez-vous."

Besoin d'argent

Au centre, on soupçonne le diocèse de vouloir revendre le domaine, pour remplir les caisses. "Ils ont besoin d'argent et ils sont prêts à faire des choses comme ça pour récupérer les murs. A mon avis ils vont vendre" lâche le cuisinier Laurent Nicolier, au centre depuis 2008.

Fin juin, Laurent Dognin, l'évêque de Quimper et Léon, avait d'ailleurs lancé un appel aux dons pour tenter de combler le manque à gagner engendré par la crise sanitaire, estimé à 870.000 euros. Contacté par France Bleu Breizh Izel, le diocèse se refuse à toute communication d'ici la fin de la procédure réglementaire. 

Les représentants du personnel doivent être reçus ce jeudi par le directeur de cabinet du maire de Brest.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess