Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Brest, le Vauban a enfin perçu les aides de l'Etat

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Privé de la quasi totalité de son activité depuis plus de trois mois, le Vauban n'avait pas encore touché la moindre indemnisation de l'État. Cette injustice vient d'être réparée, ce qui devrait permettre à l'institution brestoise de surmonter la crise. Un soulagement pour le patron du lieu.

Le Vauban est à la fois un hôtel, un bar, un restaurant et une salle de concerts.
Le Vauban est à la fois un hôtel, un bar, un restaurant et une salle de concerts. © Radio France - Nicolas Olivier

Non, le Vauban ne va pas disparaître. Alors qu'une pétition plutôt alarmiste a été lancée ces derniers jours sur internet, Charles Muzy, le patron du célèbre hôtel et cabaret du centre-ville de Brest (Finistère) se veut rassurant : il vient enfin de percevoir les aides de l'État. Soulagé par la fin d'un improbable imbroglio administratif : "mon dossier devait certainement être un peu complexe, vu nos différentes activités... et on ne rentrait pas dans le moule", explique le petit-fils du fondateur de ce haut-lieu de la vie culturelle et festive à Brest, ouvert depuis le début des années 1950.

Je respire !

ECOUTEZ Charles Muzy, le patron du Vauban

Charles Muzy a été très touché par les témoignages de soutien et de solidarité venus de toute la France, qui lui ont fait "chaud au cœur". Le propriétaire salue aussi l'intervention du maire de Brest François Cuillandre auprès de personnalités de l'État, qui a sans doute contribué à débloquer la situation.

L'hôtel au ralenti

Ces aides vont permettre de faire le dos rond jusqu'à la réouverture des bars et restaurants, et en attendant celle des lieux culturels. "Si on ouvre cet été, on aura de la chance" pronostique le patron du Vauban, fataliste. Sur une trentaine de salariés, la plupart sont au chômage partiel. Les autres se relaient pour faire tourner l'hôtel de 60 chambres, dont le taux de remplissage est très faible : "entre zéro et cinq chambres le week-end, et pas plus de quinze en semaine... on gagne pas grand chose avec ça."

Le bar du Vauban attend désespérément le retour des clients.
Le bar du Vauban attend désespérément le retour des clients. © Radio France - Nicolas Olivier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess