Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Brest, les Capucins en rouge pour alerter sur les oubliés du spectacle

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les Ateliers des Capucins ont été éclairés d'une lumière rouge vendredi soir à Brest dans le cadre d'une opération nationale des professionnels du spectacle et de l'événementiel. Un coup de projecteur sur l'un des secteurs les plus sinistrés par la crise sanitaire.

Les Ateliers des Capucins ce vendredi soir.
Les Ateliers des Capucins ce vendredi soir. © Radio France - Nicolas Olivier

Premier arrêté, dernier à repartir. Le secteur du spectacle et de l'événementiel se mobilise cette semaine pour mettre en lumière "le drame économique et social qui s'annonce"

Alerte rouge

Symboliquement, des bâtiments sont éclairés en rouge avec la complicité des élus locaux, comme à Brest vendredi soir (Ateliers des Capucins) et à Quimper toute la semaine (centre des congrès du Chapeau rouge). C'est le Synpase (syndicat national des prestataires de l'audiovisuel scénique et événementiel) qui est à l'initiative de cette opération intitulée "Alerte rouge". 

25.000 emplois en jeu

En 2020, les prestataires techniques ont vu leur chiffre d'affaires s'effondrer de 80% en moyenne. Leur activité est quasiment à l'arrêt depuis six mois, et les perspectives pour le début d'année prochaine sont très incertaines, menaçant directement et à très court terme la survie de centaines d'entreprises et de dizaines de milliers d'emplois.

L'entreprise brestoise Audiolite, qui a illuminé les Capucins, emploie 14 salariés à Guipavas et Rennes. L'heure est grave, avoue l'un des dirigeants Sylvain Turpin : "les banques ne vont pas nous suivre indéfiniment, si le chômage partiel ne continue pas... très sincèrement en trois mois c'est fini."

ECOUTEZ Sylvain Turpin, co-dirigeant de l'entreprise Audiolite.

L'un des messages projetés sur la façade des Capucins.
L'un des messages projetés sur la façade des Capucins. © Radio France - Nicolas Olivier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess