Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

À Caen, le barbier est dans un bus

mardi 12 février 2019 à 6:01 Par Solène Cressant, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Vous connaissez surement les food-trucks, connaissez-vous le bus du barbier ? À Caen, un jeune coiffeur vient de lancer son salon dans un lieu plutôt original : un bus, installé pour l'instant le long du Cour Montalivet.

Martin coiffeur barbier dans son salon sur roues réservé aux hommes
Martin coiffeur barbier dans son salon sur roues réservé aux hommes © Radio France - Solène Cressant

Caen, France

Depuis le Cour Montalivet à Caen, on aperçoit le grand bus gris à l'allure vintage installé sur un parking, en grosses lettres blanches on peut lire "Bus du Barbier, by Martin". Martin, c'est ce jeune coiffeur de 21 ans passionné d'ambiance retro et des années 1980, on peut d'ailleurs le voir à sa tenue : gilet et pantalon en tweed, "dans la vie en général, j'aime beaucoup le style des années 1980, c'est pour ça que j'ai craqué pour ce véhicule de collection", le bus date de ses années préférées, c'était un bus scolaire reconverti ensuite pour le cinéma avant de devenir salon de coiffure sur roues. 

Avant que ses ciseaux s'élancent à l'assaut de cheveux ou de barbes, Martin a passé ses jours et presque ses nuits dans son bus, pendant près d'un an "ça m'a pris onze mois de travaux, il fallu retirer tous les sièges, nettoyer, poser le sol, puis faire appel à des artisans caennais car tout est sur mesure à l'intérieur" explique le jeune homme, qui a même du passer son permis poids-lourd pour le conduire.

"Un fond de commerce en centre-ville c'est intouchable"

Le "bus du barbier" fonctionne avec un groupe électrogène et 900 litres de réserve d'eau dans les soutes;  Martin est installé sur un parking privé prêté par l'entreprise Le Comptoir Seigneurie, le coiffeur doit quand même se déclarer en mairie, mais le bus en plus d'être une idée originale, a plein d'avantages assure-t-il : "je ovulais démarrer de A à Z, tout seul, mais je n'avais le budget pour acheter un fond de commerce ou être locataire, dans le centre-ville, c'est intouchable, là je suis propriétaire de mon bus et c'est beaucoup moins cher c'est une certitude". Pour l'instant, Martin n'est installé que le long du Cour Montalivet mais il espère trouver deux autres emplacements à Caen, "et plus tard, pourquoi pas bouger dans d'autres villes ou même faire quelques weekend sur la côte pendant la haute saison".

Le bus du barbier installé le long du Cour Montalivet à Caen - Aucun(e)
Le bus du barbier installé le long du Cour Montalivet à Caen - Grégory Gouin - DR

Dans le fauteuil en cuir noir, les clients s’enchaînent toute la journée, le jour de l'ouverture, mardi 5 février il y en a eu 17, la plupart d'anciens clients qu'il coiffait dans le salon de coiffure où il travaillait avant. Pour se faire connaitre, Martin compte beaucoup sur les réseaux sociaux mais pour l'instant les pages de son agenda papier sont déjà bien remplies de prochains rendez-vous.