Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Châteauroux, les Restos du Coeur se préparent à une campagne d'hiver difficile

-
Par , France Bleu Berry

La 36e campagne d'hiver des Restos du Coeur s'ouvre ce mardi. Cette année elle se fait dans un contexte particulier en raison de la crise sanitaire et de la crise économique. Dans l'Indre, les Restos du Coeur s'attendent à plus d'inscriptions et doivent s'organiser pour se réapprovisionner.

Stéphanie Ardelet, responsable du centre des Restos du Coeur d'Anvaux, à Châteauroux
Stéphanie Ardelet, responsable du centre des Restos du Coeur d'Anvaux, à Châteauroux © Radio France - Laurine Benjebria

Un peu de pain et de réconfort, c'est ce mardi que s'ouvre la 36e campagne d'hiver des Restos du Coeur. Comme chaque année, les douze centres de l'Indre et les huit du Cher distribueront de l'aide alimentaire à des centaines de personnes dans le besoin. Ces bénéficiaires risquent d'être bien plus nombreux que d'habitude en raison de la crise économique engendrée par la crise sanitaire, mais les stocks ne suivent pas forcément. A Châteauroux, dans le centre de distribution et l'entrepôt situé boulevard d'Anvaux, les préparations se font dans le calme mais avec une certaine inquiétude.

Des bénéficiaires plus nombreux et plus jeunes

A cause de la crise sanitaire, le nombre d'inscriptions à la campagne d'hiver des Restos du Coeur augmente dans tout le pays. Pour l'instant, 150 familles sont inscrites à l'aide alimentaire du Centre d'Anvaux. Il y a les bénéficiaires qui s'étaient inscrits lors de la campagne d'été et qui reviennent, mais aussi "des personnes qui n'ont plus de travail car avec la crise les contrats sont annulés" ainsi que "quelques étudiants, des jeunes de 18 ou 20 ans obligés de quitter le domicile familial et qui ont besoin de notre aide", liste Stéphanie Ardelet, responsable du centre des Restos du Coeur boulevard Anvaux. 

La gestion de l'approvisionnement se fait à flux tendu

Le problème est que les stocks de produits alimentaires ne suivent pas forcément cette nette hausse du nombre de bénéficiaires. Le centre d'Anvaux s'approvisionne en partie grâce aux stocks répartis par l'organisation nationale, mais ceux-ci ne sont pas assez suffisant. Stéphane Coudrier, responsable de l'approvisionnement, doit donc faire plus de commande : "On a des tonnages moins importants, mais des rotations de camions plus importantes", dit-il.

"Tout ce qu'on souhaiterait n'est pas forcément disponible"

Les approvisionnements en conserve sont ainsi compliquées, notamment pour les conserves de légumes. Toutes les trois ou quatre semaines, Stéphane Coudrier "recherche les produits qui vont manquer, on essaie d'anticiper par rapport à ce que les Restos du Coeur au niveau national ont en stock, pour pouvoir se réapprovisionner". Si vous souhaitez faire des dons aux Restos du Coeur, c'est simple, il suffit d'appeler le centre de distribution le plus près de chez vous ou le numéro de la structure départementale : le 02 54 34 42 28 pour l'Indre et le 02 48 24 92 52 pour le Cher

Stéphane Coudrier, responsable des approvisionnements (à gauche)
Stéphane Coudrier, responsable des approvisionnements (à gauche) © Radio France - Laurine Benjebria
Dans l'entrepôt boulevard d'Anvaux, quelques produits, notamment des conservent manquent
Dans l'entrepôt boulevard d'Anvaux, quelques produits, notamment des conservent manquent © Radio France - Laurine Benjebria

Un protocole sanitaire strict

Pour assurer cette 36e campagne d'hiver, les Restos du Coeur ont dû s'adapter à la situation sanitaire. Les bénévoles doivent tous être masqués et respecter la distanciation physique en vigueur. Les bénéficiaires eux doivent s'inscrire en appelant au téléphone le centre le plus près de chez eux. Une fois inscrits, "il faut réserver des plages horaires entre 13h et 16h, du mardi au vendredi", explique Stéphanie Ardelet.

A partir de ce mardi, les bénéficiaires devront respecter les marquages au sol et ne pourront plus se servir directement
A partir de ce mardi, les bénéficiaires devront respecter les marquages au sol et ne pourront plus se servir directement © Radio France - Laurine Benjebria

La distribution de l'aide alimentaire se trouve également changée : les bénéficiaires devront, à partir de ce mardi, rentrer par petits groupes de quatre personnes au sein du centre. Ils devront suivre un marquage au sol et ne pas toucher aux produits. "On sert directement les personnes en posant les produits sur la table et les gens se servent, il n'y a plus de distribution accompagnée", indique Stéphanie Ardelet.

Si vous souhaitez donner de votre temps pendant ce reconfinement, les Restos du Coeur dans le Cher sont à la recherche de quelques bénévoles actuellement : deux à Saint-Florent-sur-Cher et trois à Vierzon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess