Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

A Cherbourg, le grand débat national suscite beaucoup de questions et de méfiance

lundi 14 janvier 2019 à 5:56 Par Valentine Joubin, France Bleu Cotentin

Emmanuel Macron va lancer, ce lundi en Normandie, le grand débat national censé répondre à la crise des gilets jaunes. Des consultations seront ensuite organisées dans les territoires jusqu'à la mi-mars. Mais dans quelles conditions et avec quelle liberté? Les Cherbourgeois s'interrogent.

Des gilets jaunes ont milité ce dimanche à Cherbourg pour l'organisation de référendums d'initiative citoyenne.
Des gilets jaunes ont milité ce dimanche à Cherbourg pour l'organisation de référendums d'initiative citoyenne. - Valentine Joubin

Cherbourg, France

Emmanuel Macron publie, ce lundi, dans la presse une lettre adressée à tous les Français. Le chef de l'Etat veut nous inciter à participer au grand débat national qui sera officiellement lancé mardi et qui va durer deux mois.  Quatre thèmes ont déjà été annoncés par le gouvernement : transition écologique; démocratie, citoyenneté et immigration; fiscalité; organisation de l'Etat. Les citoyens manchois sont-ils prêts à jouer le jeu? Témoignages recueillis au marché des Provinces à Cherbourg Octeville, où des gilets jaunes ont manifesté.

"Je veux savoir comment ça va se passer, la forme des échanges, les participants"

Le grand débat national, voilà un sujet qui intéresse Myriam, Jean-Pierre, Evelyne et Jacques, des retraités : "Oui, oui, bien-sûr, comme tous les français! On va suivre ça à la télé!", répondent-ils en cœur. Mais participer à la consultation, c'est une autre histoire : "Ah non je ne pense pas, répond Jean-Pierre, de toute façon il ne reviendra pas sur sa décision", mais son épouse, Evelyne le recadre, "Si je viens, tu viens. On est tous concernés". D'autres préfèrent attendre avant de se prononcer comme Pierre, 40 ans. "Il y a beaucoup de points qui m’intéressent mais je veux savoir comment ça va se passer, la forme des échanges, les participants".

Au marché des Provinces de Cherbourg-Octeville,  gilets jaunes et badauds discutent de l'opportunité du grand débat national. - Aucun(e)
Au marché des Provinces de Cherbourg-Octeville, gilets jaunes et badauds discutent de l'opportunité du grand débat national. - Valentine Joubin

"ça ne m’intéresse même pas parce que c'est déjà fait d'avance.

Parmi les quatre thèmes évoqués par le gouvernement, Martine, n'en retient qu'un : "la transition écologique, je pense, parce que l'organisation de l'Etat, c'est trop compliqué pour moi. Il y a tellement de choses à revoir que l'on est paumés, quoi!". Moins que de l'impuissance c'est de la méfiance qu'inspire le grand débat à Jean-Pierre, gilet jaune sur le dos, "ça ne m’intéresse même pas parce que c'est déjà fait d'avance. Sur les sujets qu'on demande Emmanuel Macron ne veut pas en démordre comme le pouvoir d'achat et le RIC". Les référendums d'initiative citoyenne pour lesquels les gilets jaunes ont fait circuler une pétition hier au marché des Provinces. Plusieurs dizaines de manifestants ont ensuite défilé dans les rues d'Octeville.