Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Courcy, une deuxième vie pour la boulangerie du village

-
Par , France Bleu Cotentin

Dans la Manche, la boulangerie de cette commune du Coutançais, fermée depuis l'automne 2019, va devenir un fournil bio qui approvisionnera les épiceries, les magasins et les cantines des écoles.

Julien Benard-Capelle et Thilbault Chalvignac sont prêts à lancer l'activité du fournil bio de Courcy dans le courant du mois de juin.
Julien Benard-Capelle et Thilbault Chalvignac sont prêts à lancer l'activité du fournil bio de Courcy dans le courant du mois de juin. © Radio France - Lucie THUILLET

A Courcy, les travaux progressent dans l'ancienne boulangerie du village dont la réouverture est prévue en juin. Mais ce ne sera plus une boulangerie classique. Plus de boutique mais à la place, un fournil bio qui s'appellera Le Pain Levé

C'est le projet de Thibault Chalvignac et Julien Bénard-Capelle, tous les deux en pleine reconversion professionnelle. Le premier est urbaniste de formation, le second chercheur en biologie. Aujourd'hui, les deux boulangers veulent s'éloigner du modèle habituel de la boulangerie. Ici pas de vente directe, mais des livraisons. 

On a un mode de commercialisation particulier puisqu'on ne livre que du pain commandé d'avance, explique Julien Benard-Capelle.

Les clients ?  Des groupes de particuliers qui seront livrés chaque semaine dans un dépôt mais aussi les commerces bio, les épiceries de centre-ville et les magasins de terroir. 

Nous visons aussi la restauration collective et les cantines des écoles, puisqu'à partir de janvier 2022, elles devront mettre au menu au moins 20% de produits certifiés bio. Donc on a dimensionné le fournil pour aider les communes à mettre ça en place.

Ils sont deux au départ de ce projet mais espèrent être rejoints par 4 à 6 salariés dans les années qui viennent. Le Pain Levé est une société coopérative.

On sera plusieurs, un petit collectif de boulangers et boulangères. On a conçu cet outil de travail pour qu'il soit partagé. C'est aussi un moyen de partager le temps de travail. 

Ils vont produire du pain au levain "qui se conserve bien dans le temps", ce qui pourrait aussi "influer sur les horaires de travail", assurent les deux boulangers qui ont lancé une cagnotte participative.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess