Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yonne : à Cussy-les-Forges, le plus vieux Courtepaille de France, ne rouvrira peut-être pas

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu Bourgogne, France Bleu

Le plus vieux restaurant de la chaîne Courtepaille se trouve à Cussy-les-Forges, dans l'Yonne. Il est fermé depuis le confinement. Un repreneur de l'enseigne en redressement judiciaire, doit être désigné le 25 septembre, mais tous les restaurants ne seront pas repris.

 Ce restaurant Courtepaille à Cussy-Les-Forges (Yonne) a ouvert en 1964. C'est actuellement le plus vieux de l'enseigne. Il est fermé depuis le confinement.
Ce restaurant Courtepaille à Cussy-Les-Forges (Yonne) a ouvert en 1964. C'est actuellement le plus vieux de l'enseigne. Il est fermé depuis le confinement. © Radio France - Thierry Boulant

A Cussy les Forges, le plus vieux Courtepaille de France, a peut-être servi ses derniers repas en mars dernier. Le restaurant installé aux portes du Morvan depuis 1964, dans l'Yonne, est resté fermé après le déconfinement, contrairement à ceux d'Appoigny et de Nitry dans l'Yonne. L'enseigne a été placée en redressement judiciaire en juillet et trois candidats sont sur les rangs pour reprendre la chaîne et une partie de ses 180 restaurants. L'établissement de Cussy-les-Forges pourrait faire partie des sacrifiés. 

"Ce serait dommage de laisser un restaurant comme ça" - Angelo Arena, maire de Cussy-les-Forges

Dans le village de 350 habitants, beaucoup le regrette déjà. IL y a toujours quelques voitures sur le parking du restaurant, mais elles sont garées pour du covoiturage. Sur la porte, la direction indique une "fermeture temporaire", qui dure maintenant depuis six mois. Le maire de Cussy-Les-Forges, Angelo Arena veut rester optimiste :  « pour l’instant " dit-il, "il serait sur la liste des restaurants non repris, mais espérons qu’il le soit quand même ; Ce serait dommage de laisser un restaurant comme ça »

La direction parle d'une fermeture temporaire: elle dure depuis 6 mois.
La direction parle d'une fermeture temporaire: elle dure depuis 6 mois. © Radio France - Thierry Boulant

Peut-être la fin d'une époque

Depuis 56 ans que l'enseigne trône à l'entrée du village, sa fermeture est un mauvais signal pour Sandrine qui habite à côté de Cussy-les-Forges  "ça faisait de la vie dans la région quand même ce resto, c’est encore un peu plus désertique maintenant qu'il est fermé. » 

L’animation des départs en vacances et les néons qui clignotent à l'entrée du village, pourraient ne devenir qu'un lointain souvenir pour Sandrine, la buraliste du village :  «c’est dommage, quand c’était les vacances scolaires, les gens s’arrêtaient, sortaient de l’autoroute, venaient manger là" raconte la commerçante installée dans la région depuis 20 ans, "En plus, au rond-point où il se trouve, on le voyait de loin, d’Avallon, de partout, c’est éclairé quand il fait nuit et puis," ajoute t-elle, " il y a quand même dix salariés, il faut  penser à eux. »

30 ans à la tête de ce restaurant

André Leroy, pense à eux et à ce restaurant dont il a été directeur pendant 30 ans, entre 1975 et 2005. Il se rappelle que le tout premier établissement de la chaîne a en fait été ouvert en 1961, par Jean Loisier à Rouvray en Côte-d'Or, à quelques kilomètres de là. Il a brûlé  en 1973, et "La Courtepaille" de Cussy-les-Forges est ainsi devenu, le plus vieux resto de l'enseigne.

L'enseigne Courtepaille a été créée en 1961 en Côte d'Or à Rouvray. Ce restaurant a brûlé en 1973
L'enseigne Courtepaille a été créée en 1961 en Côte d'Or à Rouvray. Ce restaurant a brûlé en 1973 © Radio France - Thierry Boulant

Un décor unique

A 74 ans, savoir que la doyenne de la chaîne risque de rester fermé définitivement, attriste notre retraité : "ça me touche énormément parce que c’est quand même, la plus vieille Courtepaille, et qu’il y en a aucune qui ressemble à celle-ci maintenant" explique-t-il, "Elle est d’origine, avec ses rideaux verts, ses banquettes. Tout est resté dans son jus, comme elle a été faite en 64. Avec ses vieilles tables, ses vieilles chaises, la cheminée, les lanternes : c’est vraiment jolie."

"Si j’avais vingt ans de moins, je l’aurais repris tout de suite" - André Leroy, ancien directeur du restaurant

André Leroy ne veut pas croire que cet établissement où il a reçu des vedettes dans les années 70 comme Claude François ou Michèle Torr, ne sera pas sauvé par le futur repreneur. "Je pense qu’il y avait moyen de le relancer mais ce sont les acheteurs qui vont voir. Vous savez ces groupes-là, quand ils reprennent, si ça ne gagne pas beaucoup d’argent, ils ont vite fait de mettre de côté", analyse t-il, "si j’avais vingt ans de moins, je l’aurais repris tout de suite » conclue-t-il.

Décision dans une semaine

Même si la communication de la chaîne de restaurant affirme que rien n'est  joué, l'hypothèse d'une reprise de "La Courtepaille" de Cussy-Les-Forges semble de moins en moins plausible. Buffalo Grill, le groupe Bertrand et le fond d'investissement Butler Capital sont sur les rangs. Le repreneur sera désigné le 25 septembre par le tribunal de commerce d'Évry-Courcouronnes (Essone).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess