Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Côte-d'Or : un entrepreneur appelle à suspendre le versement de la TVA au mois de décembre

lundi 3 décembre 2018 à 19:17 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Sa vidéo a été visionnée plus de six millions de fois sur les réseaux sociaux. Dans un message sur Facebook, Bruce Duvic, producteur d'escargots à Diénay (Côte-d'Or), appelle les chefs d'entreprises à suspendre le versement de la TVA au mois de décembre en signe de soutien aux gilets jaunes.

Bruce Duvic, héliciculteur à Dienay
Bruce Duvic, héliciculteur à Dienay - Capture d'écran

Dijon, France

Bruce Duvic est héliciculteur, producteur d'escargots à Diénay en Côte-d'Or. Il tient une petite entreprise. Face à la colère des "gilets jaunes", il a a tenu à montrer sa solidarité. 

Dans une vidéo postée le 29 novembre, ce chef d'entreprise appelle ses collègues à suspendre le versement de la TVA au mois de décembre. Il s'en explique : "J'ai voulu adressé un signal. Je demande au gouvernement de récupérer les 100 milliards d'évasion fiscale. C'est sa mission. En échange, nous participerons à la vie de notre pays en finançant les services publics. Nous voulons de la justice sociale. " 

"On veut savoir où passe notre argent "- Bruce Duvic 

Dans les faits, Bruce Duvic veut verser un euro de TVA et suspendre le reste de la taxe due : "Pour les trois derniers mois de l'année, si je réalise un chiffre d'affaires de 17.000 euros, je devrais verser 1.000 euros de TVA. À un moment donné, je peux refuser de payer la taxe même si les poursuites existent" (jusqu'à 500.000 euros d'amende et cinq ans d'emprisonnement, NDLR). "On veut savoir où passe notre argent," affirme Bruce Duvic qui n'appelle pas à la confrontation avec les forces de l'ordre.