Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Dijon, le Crédit municipal convie les Dijonnais à des expertises gratuites

samedi 2 juin 2018 à 19:35 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Le Crédit municipal de Dijon organisait ce samedi une journée d’expertise gratuite avec la deuxième édition des "samedis de ma tante". L'an dernier l'événement avait attiré une centaine de personnes.

Beaucoup de monde ce samedi matin 2 juin 2018 dès l'ouverture du Crédit municipal de Dijon
Beaucoup de monde ce samedi matin 2 juin 2018 dès l'ouverture du Crédit municipal de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Comme l'an dernier, vous pouviez amener des bijoux, des montres, de la maroquinerie, des grands crus, des objets d'art ou encore des instruments de musique dont vous n'avez plus l'utilité. Suite à ces expertises, réalisées par des agents de ce vieil établissement de crédit créé en 1822, les clients pouvaient soit profiter d’offres de prêt sur gage soit repartir avec de l'argent, les objets pouvant comme toujours être récupérés plus tard. Les biens gagés -eux- seront au catalogue d'une vente aux enchères de prestige le 9 décembre 2018. 

Jean-Philippe Beauvoir, responsable des prêts sur gage expertise des bijoux en or - Radio France
Jean-Philippe Beauvoir, responsable des prêts sur gage expertise des bijoux en or © Radio France - Thomas Nougaillon
Parmi les objets expertises, des pièces de monnaie  - Radio France
Parmi les objets expertises, des pièces de monnaie © Radio France - Thomas Nougaillon
...ou des bijoux comme ces bagues anciennes - Radio France
...ou des bijoux comme ces bagues anciennes © Radio France - Thomas Nougaillon

Ce qui fait le charme du Crédit municipal -entre autre- c'est qu'il s'agit d'un établissement public à vocation sociale avec souvent de belles histoires. Georges Maglica, adjoint aux finances à la mairie de Dijon est aussi vice-président du Conseil d'Orientation et de Surveillance du Crédit municipal. "Je me souviens d'une ado qui est venue pour déposer un petit objet et récupérer 50 euros pour la fête des mères. C'est mignon parce que c'est pas grand chose et en même temps pour cette fille et ses parents c'est formidable!"

Georges Maglica

Georges Maglica, adjoint aux finances à la mairie de Dijon est aussi vice-président du Conseil d'Orientation et de Surveillance du Crédit municipal - Radio France
Georges Maglica, adjoint aux finances à la mairie de Dijon est aussi vice-président du Conseil d'Orientation et de Surveillance du Crédit municipal © Radio France - Thomas Nougaillon

Les motivations des clients à vendre des objets peuvent être parfois tragiques (besoin d'argent, succession) mais parfois pas du tout. "Les motivations sont simples, ils ont besoin de liquidités. Mais c'est parfois très amusant aussi parce que vous avez également des gens qui déposent des objets et qui viennent les récupérer 48h après! C'est relativement rare mais ça arrive!" sourit Georges Maglica.

Grégoire Asselineau directeur général du Crédit municipal évoque les projets de son établissement qui compte dans les prochains mois développer le prêt sur gage de... voitures de collection.

Ghislaine vient de la région d'Is-sur-Tille pour faire expertiser des bijoux - Radio France
Ghislaine vient de la région d'Is-sur-Tille pour faire expertiser des bijoux © Radio France - Thomas Nougaillon

A l'image de Ghislaine, 63 ans, et de son mari ou de Jean-Pierre, 78 ans, les motivations des clients sont quoiqu'il arrive chaque fois très différentes. "Je dépose en gage des bijoux parce qu'ils me sont chers, on a été cambriolé en 2012, je les ai mis de côté durant quelques années mais à présent je souhaite m'en séparer plutôt que de risquer de me les faire voler. Je vais sûrement en récupérer 5-600 euros mais ce n'est pas le montant qui compte" explique cette femme originaire de la région d'Is-sur-Tille. 

Ghislaine, son mari et Jean-Pierre quelques clients du Crédit muncipal de Dijon évoquent leurs motivations à vendre certains objets

 Jean-Pierre de Chenôve souhaite vendre de la vaisselle précieuse au Crédit municipal - Radio France
Jean-Pierre de Chenôve souhaite vendre de la vaisselle précieuse au Crédit municipal © Radio France - Thomas Nougaillon

"J'amène de la vaisselle très ancienne parce que vu mon âge et vu mes héritiers je préfère la donner au Crédit municipal que de la donner à ma famille qui risque de la casser ou bien de la mettre à la poubelle" détaille Jean-Pierre. Le sexagénaire qui exhibe un service à café vieux de 200 ans explique que "si l'estimation n'est pas bonne" il reprendra ses objets qui resteront "dans les placards". 

Ce vieux service à café est vieux de 200 ans, il vient de la grand-mère de Jean-Pierre, combien d'argent en retirera t-il? - Radio France
Ce vieux service à café est vieux de 200 ans, il vient de la grand-mère de Jean-Pierre, combien d'argent en retirera t-il? © Radio France - Thomas Nougaillon

Suivez, comme si vous y étiez, Jean-Philippe Beauvoir, responsable des prêts sur gage au moment d'une expertise

Cette deuxième édition des "Samedis de ma tante" s'est tenue au sein de la toute nouvelle agence du Crédit municipal situé depuis fin décembre 2016 au 1, place du 30-Octobre à Dijon. L'an passé, pour la première, une centaine de personnes s'étaient présentées.