Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Dijon, les couches-culottes ont provoqué des mouvemetns de foules dans les enseignes Intermarché

mardi 30 janvier 2018 à 17:21 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Après avoir cassé la baraque avec sa promo sur les pots de Nutella à -70% qui ont provoqué des bousculades monstres dans certains magasins la semaine dernière... Intermarché a remis le paquet sur les couches bébé et le café ce mardi! A Dijon aussi les clients étaient au rendez-vous.

Des caddies dans un Intermarché (illustration)
Des caddies dans un Intermarché (illustration) © Maxppp - DR

21000 Dijon, France

C'est dans le cadre de l'opération "les quatre semaines les moins chères de France". À Dijon, dans un Intermarché, 70 clients sont venus faire la queue avant l'ouverture du magasin à 8h30. Les Pampers se sont arrachées en quelques minutes à peine. Il faut dire que le paquet de 86 couches était affiché au prix imbattable de 7,18 euros contre 23,95 euros habituellement. Là aussi le rabais atteignait les 70%.  

La semaine dernière les promos concernaient les pots de 900 grammes de Nutella (illustration) - Radio France
La semaine dernière les promos concernaient les pots de 900 grammes de Nutella (illustration) © Radio France - Antoine Balandra

Samantha, 23 ans est venue exprès avec une amie pour tenter d'acheter ces paquets de couches. Cette maman d'une fillette de 11 mois est surprise par la réaction des gens. "Les gens sont très sauvages ! Donc on a eu ce qu'on a eu c'est à dire un paquet de couches chacune et c'est raisonnable. Je ne vois pas pourquoi on devrait se battre pour des couches". Samantha a vu des scènes hallucinantes. "Les gens se poussent, s'arrachent les paquets de couches des mains, c'est incroyable" dit-elle.      

"Les gens sont un peu sauvages", Samantha une cliente Dijonnaise

"Des clients cachaient les paquets dans les rayons pour revenir un peu plus tard"

Marie, autre jeune cliente a réussi a acheter un paquet pour son petit garçon mais que ce fut dur! Certains clients avaient mis sur pied des stratégies pour acheter le plus possible de Pampers et contourner la règle mise sur pied par la direction du magasin. Elle avait fixé à trois le nombre de paquets que pouvaient acheter les clients en caisse. "On a vu des gens qui prenaient sept paquets par personne et les cachaient dans les rayons pour repasser plus tard pour éviter de partager avec les autres."  

"Pires que des animaux !"

Marie conclut avec un peu d'aigreur dans la voix : "C'est horrible, les hommes sont pires que des animaux !" De l'avis de ces clientes Dijonnaises, la ruée sur les couches a été tout de même moins "violente" que ce que l'on a pu voir pour le Nutella. Au lendemain de la promo sur la pâte à tartiner la DGCCRF a décidé d'ouvrir une enquête sur ces promotions.

"Pour éviter de partager avec les autres clients, les gens cachaient les couches dans les rayons" Marie une Dijonnaise