Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Dijon, les patrons des entreprises des travaux publics manifestent contre la hausse du gazole non routier

lundi 5 novembre 2018 à 16:43 Par Stéphane Parry et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne et France Bleu Besançon

Une cinquantaine de chefs d'entreprises des Travaux Publics ont manifesté cette après-midi devant la préfecture à Dijon. Les entrepreneurs protestent contre le projet de supprimer du taux réduit de la taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques appliqué au gazole non routier.

Une cinquantaine de patrons des entreprises de Travaux Publics se sont rassemblés ce lundi après-midi devant la préfecture à Dijon
Une cinquantaine de patrons des entreprises de Travaux Publics se sont rassemblés ce lundi après-midi devant la préfecture à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon, France

Vêtus des gilets jaunes utilisés sur les chantiers, une cinquantaine de chefs d'entreprises venus de toute la Bourgogne-Franche-Comté se sont rassemblés ce lundi en début d'après-midi à Dijon devant la préfecture de Côte-d'Or. Ensemble, ils voulaient dénoncer la hausse des taxes appliquées sur certains carburants. "le gouvernement prévoit dans son budget de 2019 de supprimer le taux réduit sur le gazole non routier," déplore les chefs d'entreprises. 

Les entrepreneurs sont venus de toute la Bourgogne Franche-Comté  - Radio France
Les entrepreneurs sont venus de toute la Bourgogne Franche-Comté © Radio France - Thomas Nougaillon

Une augmentation de 60% 

Le gazole non routier est utilisé par les entreprises pour faire tourner les engins de chantier. Aujourd'hui, le GNR coûte 90 centimes d'euro le litre. Si le projet du gouvernement est adopté, il passera au 1er janvier à 1,50 euros soit une augmentation de 60%, déplore la fédération des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté. Une telle mesure mettrait en péril l'équilibre financier de nombreuses entreprises spécialisées dans les travaux publics. Ces dernières auraient le choix entre augmenter leurs tarifs où mettre la clé sous la porte. 

Au deuxième plan à droite, Ludovic Rochette, vice-président LR du Conseil départemental de Côte-d'Or et Rémy Delatte, député LR de Côte-d'Or  - Radio France
Au deuxième plan à droite, Ludovic Rochette, vice-président LR du Conseil départemental de Côte-d'Or et Rémy Delatte, député LR de Côte-d'Or © Radio France - Thomas Nougaillon

Des entrepreneurs soutenus par LR

Rassemblés devant la préfecture à Dijon, les entrepreneurs ont reçu le soutien de plusieurs élus du groupe Les Républicains, parmi lesquels François-Xavier Dugourd, le nouveau président LR en Côte-d'Or et Rémy Delatte, le député de la deuxième circonscription de Côte-d'Or. Après avoir mené des opérations escargots le mois dernier, les entrepreneurs ont annoncé qu'ils décideraient de nouvelles actions lors de l'assemblée générale de la fédération prévue ce jeudi 8 novembre à Besançon.  

Patrick Comte, le président du syndicat des Travaux Publics de Franche-Comté - Radio France
Patrick Comte, le président du syndicat des Travaux Publics de Franche-Comté © Radio France - Thomas Nougaillon