Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Epinal les apprentis reprennent progressivement le chemin des salles de formation

Par

Après 2 mois d'absence, les apprentis d'Epinal reprennent la semaine prochaine le chemin des salles de formation. L'épidémie de coronavirus a totalement bouleversé la filière qui était sur une pente ascendante et qui aujourd'hui doit se battre pour maintenir ses ambitions.

La salle des boulangers au CFA d'Epinal La salle des boulangers au CFA d'Epinal
La salle des boulangers au CFA d'Epinal © Radio France - Hervé Toutain

Depuis la réforme de 2018 qui a libéralisé le secteur, l'apprentissage connaissait une dynamique qualifiée d'exceptionnelle par le gouvernement. 368 000 contrats signés l'année dernière soit une hausse de 16% au niveau national. "Tout a été chamboulé et nous n'avons plus aucune visibilité" s'inquiète Manuela Barollet. La directrice du centre de formation des apprentis d'Epinal craint que la situation économique très dégradée ne dissuade les entreprises de prendre des jeunes ou des adultes en alternance . Avec comme conséquence directe une baisse des effectifs accueillis dans le centre. 

Publicité
Logo France Bleu

En attendant d'y voir plus clair, le CFA d'Epinal s'adapte à nouvelle donne. Les formations reprennent la semaine prochaine, mais avec des effectifs réduits. Ils ne seront que 70 présents au total, contre 350 en temps normal. Des parcours fléchés ont été installés. Le port du masque est obligatoire et du gel hydroalcoolique est à disposition. Pas plus de 10 apprentis par salle.

"Dans le pain et les pâtisseries on a un avantage. La virus ne survit pas à des températures supérieures à 60°" s'amuse Stéphane Georgeon. Formateur en boulangerie et meilleur ouvrier de France, il avoue cependant que dans ces formations ou l'on pétrit, il faut faire très attention à l'utilisation des ustensiles qui s'échangent et au croisement devant les fours.

Quelques adultes on fait une rentrée anticipée cette semaine. Julie Bontemps est ravie. "Les cours en visio-conférence, c'est bien un moment, mais moi j'ai besoin d'un contact avec la matière" confie la jeune femme en formation continue adulte. Il n'y a pas d'autre moyen d'apprendre le métier.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu