Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

"On a hésité mais on est là quand même !", pas de vague d'annulation dans les campings des Pyrénées-Orientales

Par

Malgré la recrudescence de l'épidémie de covid dans le département, les touristes sont au rendez-vous dans les campings. Mais beaucoup s'interrogent sur le pass sanitaire qui y sera mis en place.

Le camping Le Floride, au Barcarès, affiche complet jusqu'à la fin août Le camping Le Floride, au Barcarès, affiche complet jusqu'à la fin août
Le camping Le Floride, au Barcarès, affiche complet jusqu'à la fin août © Maxppp - Michel Clementz

Depuis plusieurs semaines, le taux d'incidence remonte en flèche dans les Pyrénées-Orientales (247 pour 100 000 habitants ce samedi) mais, visiblement, pas de quoi décourager les touristes ! Jérôme arrive avec sa famille de Saône et Loire : "On avait déjà annulé l'an dernier à cause du covid. Là, on s'est dit, on vient quand même ! Déjà parce que nous sommes vaccinés et puis ensuite parce qu'on ne peut pas louper deux étés : on en a besoin pour nous, pour les enfants. On en a marre du covid !" Son épouse Laurence elle reste quand même sur ses gardes : "Je suis tout de même plus stressée que mon mari. Il est clair que ce ne sera pas comme d'habitude : je pense qu'on dire encore malheureusement aux enfants de faire attention à ce qu'ils touchent, à ne pas s'approcher de trop près des autres. On leur laissera moins de liberté.

Publicité
Logo France Bleu

Céline, elle, arrive d'Auvergne pour dix jours et elle a hésité à venir : "J'ai failli annuler le séjour mais je n'avais pas pris l'assurance covid et j'ai eu peur que nous nous retrouvions sans rien... Nous avons payé 1 200 euros pour 10 jours alors le choix était vite fait ! On va faire très attention, c'est évident. Mais nous qui voulions oublier le covid pendant, les vacances, c'est raté !

"Les bars fermés à 23 heures ? Nous, à cette heure-là, on dort !"

Clairement c'est bien le niveau de circulation du virus qui inquiète certains vacanciers, les mesures de freinage prises par la préfecture des Pyrénées-Orientales elles semblent indolores. "J'ai vu qu'il fallait porter le masque partout en extérieur, franchement ça ne nous change pas de d'habitude et puis les bars qui ferment à 23 heures, nous à cette heure-là, on dort !" rigole Nicolas venu de Lyon avec ses deux enfants. La patronne du camping Sylvie Michel confirme : "Notre clientèle est très familiale. Nous n'avons pas de discothèque par exemple."

L'entrée du camping Le Floride au Barcarès © Radio France - Simon Colboc

Pas de vague d'annulation mais beaucoup de questions sur le pass sanitaire

De nombreux professionnels redoutaient une vague d'annulation mais au Barcarès, au camping le Floride, ce n'est pas le cas poursuit Sylvie Michel : "Il y a bien quelques annulations mais ce sont surtout des étrangers et je peux les comprendre vu le contexte mais nos clients français eux sont là. Dès qu'il y a une annulation, d'autres réservent. Nous sommes d'ailleurs complets pour le mois d'août. En revanche, c'est vrai que depuis les annonces du Président, nous recevons énormément d'appels concernant le pass sanitaire."

Rappelons qu'à ce jour, il n'y a pas besoin de présenter de pass sanitaire pour réserver au camping. En revanche, il en faudra un début août pour entrer dans les cafés et les restaurants des campings. "Mais ce que veulent savoir les touristes, c'est s'il faudra ce pass sanitaire pour accéder aux espaces aquatiques et pour l'instant c'est très flou. Le décret n'est pas encore passé. Au niveau de la fédération de l'hôtellerie de plein air, nous travaillons sur un pass sanitaire unique à l'entrée du camping pour profiter sereinement durant tout le séjour de toutes les activités du camping. Je pense que ce serait raisonnable et ça rassurerait certainement nos clients qui sont dans la crainte. Un pass sanitaire, ce n'est pas si compliqué. Il suffit d'un test négatif si on ne veut pas du vaccin."

Sylvie Michel, la patronne du camping le Floride au Barcarès © Radio France - Simon Colboc

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu