Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Jazeneuil, la cabine téléphonique est devenue une boîte à livres

dimanche 19 novembre 2017 à 6:04 Par William Giraud, France Bleu Poitou et France Bleu

Alors qu'Orange aura terminé au 31 décembre le démantèlement de son parc de cabines publiques dans l'ensemble du pays, 56 communes du Poitou ont choisi de les recycler en boîte à livres. Avec un franc succès. Illustration à Jazeneuil.

La seconde vie de la cabine de Jazeneuil.
La seconde vie de la cabine de Jazeneuil. © Radio France - William Giraud

Jazeneuil, France

Le développement du mobile aura eu raison des cabines téléphoniques ! Il n'en reste que 5.000 en France (contre 300.000 dans les années 90), et d'ici la fin de l'année, elles seront toutes démontées. Toutes, sauf dans les communes qui ont décidé de leur donner une seconde vie. C'est le cas à Jazeneuil dans la Vienne, où, comme dans de nombreux villages, la mairie a opté en juillet dernier pour l'installation d'une boîte à livres.

Ouverte 24h/24

Au total, 37 communes ont transformé leur cabine en boîte à livres dans la Vienne, 19 dans les Deux-Sèvres. A Jazeneuil, tout le monde est ravi. "La cabine a ouvert début juillet et depuis, les livres circulent. On a des dons et des lecteurs. Ce n'est pas le même public qu'à la bibliothèque. Et ici, c'est ouvert 24h sur 24 !" explique Estelle Roy, première adjointe au maire.

Un succès selon la mairie

Une bénévole passe aussi régulièrement pour veiller aux ouvrages qui sont déposés. La charte est claire : tout ce qui est politique ou pornographique est prohibé. Les livres trop abîmés sont également déconseillés. Après cinq mois de fonctionnement, la cabine a trouvé son public avec des lecteurs qui viennent même des communes voisines.