Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À l'hôpital de Bergerac, le personnel des urgences réclame plus de lits pour les patients

-
Par , France Bleu Périgord

Le personnel du service des urgences de l'hôpital de Bergerac rejoint le mouvement de grève national. Il se rassemble ce jeudi à 14h devant les urgences. Il demande de meilleures conditions de travail et plus de moyens pour accueillir les patients.

Le personnel se rassemble ce jeudi à 14h devant le service des urgences de l'hôpital de Bergerac
Le personnel se rassemble ce jeudi à 14h devant le service des urgences de l'hôpital de Bergerac © Radio France - Laurence Méride

"Donnez-nous des mains, donnez-nous des lits !" Les personnels des urgences de l'hôpital de Bergerac sont en grève ce jeudi. Ils réclament plus de moyens pour accueillir les patients. Des moyens humains : plus de médecins et d'infirmiers. Et des moyens matériels : plus de lits d'avals pour les patients. 

Dès qu'il y a un pic d'affluence on est débordés. On n'a même pas assez de lits pour les patients

Des patients hospitalisés sur des brancards 

Les infirmiers ne veulent plus que les patients soient hospitalisés sur des brancards. À cela s'ajoute le manque d'effectif : "Il y a quatre infirmiers pour gérer le service toute la journée alors que les recommandations nationales en préconisent six. On en est loin." assure Martine, infirmière aux urgences depuis 18 ans. 

La nuit c'est encore plus compliqué

Et la nuit, les infirmiers ne sont que trois ce qui rend le service d'autant plus difficile à gérer. Caroline y est infirmière depuis 11 ans : "Les gens attendent plus qu'ils ne devraient. On rallonge les prises en charge alors qu'on pourrait faire mieux que ça."
Pour elle la solution est pourtant simple : "Donnez nous des mains, des postes, des lits d'avals pour qu'on puisse répondre aux sonnettes, appliquer les prescriptions médicales, soulager les douleurs et informer les familles qui patientent trop longtemps dans les salles d'attente."

Un rassemblement des personnels est prévu devant le service des urgences de Bergerac ce jeudi à 14h.

À Périgueux aussi, les agents des urgences rejoignent le mouvement de grève national.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess