Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Des bureaux de Poste tenus par des postiers, mais aussi par des commerçants et des employés municipaux

jeudi 11 janvier 2018 à 6:51 - Mis à jour le jeudi 11 janvier 2018 à 7:24 Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse

Sur les 135 "points de contact" de La Poste en Vaucluse, un peu plus de la moitié sont encore des bureaux de Poste. D'autres sont tenus par des facteurs, des commerçants ou des employés municipaux.

A l'agence postale communale de Grillon
A l'agence postale communale de Grillon © Radio France - Aurélie Lagain

Grillon, France

Il reste 88 bureaux de Poste en Vaucluse. Mais combien vont rester ? 

En dix ans, selon la Poste, le nombre de clients a fondu : un million de clients en moins en France chaque jour. En Vaucluse, entre 2015 et 2017 , la fréquentation a baissé de 11%.

Et les bureaux ? Certains voient leurs horaires réduits. Les habitants de Châteauneuf-de-Gadagne se sont beaucoup mobilisés contre.

D'autres ferment : à Avignon, dans le quartier Saint-Ruf, les riverains se demandent combien de temps il va rester.

Et parmi les bureaux qui ont fermé en 2017, il y a celui de Bollène Ecluse. 

Frédéric, fleuriste et relai poste commerçant à Bollène Ecluse - Radio France
Frédéric, fleuriste et relai poste commerçant à Bollène Ecluse © Radio France - Aurélie Lagain

Les opérations courrier et colis ont été transférées chez le couple de fleuriste, Le Palais des fleurs, à côté. Frédéric a reçu une formation. Aujourd'hui, il remet des colis, vend des timbres et s'occupe des recommandés, cela lui prend "une heure par jour" environ.

Les clients ? Des routiers, des riverains aussi comme Johanna, venue retirer un colis, venu d'un site internet. Pour elle, c'est plus pratique, les horaires sont plus étendus. Il faut dire que les fleuristes sont ouverts tous les jours de la semaine...

Il y a comme ça neuf relais postes chez des commerçants.

Il y a aussi l'arrivée des facteurs guichetiers : distribution de courrier le matin, vente de timbres (et pas que) l'après-midi. Ou le contraire. C'est le cas dans sept communes de Vaucluse. En ce moment, ça se passe à Oppède.

"Se faire avoir comme un bleu" - Roland Pastor, maire de Fontaine-de-Vaucluse

Mais ça ne contente pas tout le monde. Le maire de Fontaine-de-Vaucluse dit "s'être fait avoir comme un bleu".

Facteur-guichetier, commerçant... La Poste se diversifie

Il y aussi les agences postales communales : 31 en Vaucluse depuis l'ouverture, lundi de l'agence de Grillon dans une salle voûtée de la mairie, près du bureau de la policière municipale.

Derrière le guichet, Elodie Buis, une employée municipale, payée à mi-temps par la mairie, l'autre mi-temps est pris en charge par la Poste. Cette première semaine d'ouverture, elle est épaulée par un cadre de La Poste, Daniel Duchosal, pour expliquer ce qu'on peut faire ou pas dans une agence postale communale.

"Oui", répond-il à une cliente, les boîtes postales ont été transférées. Mais pour une procuration sur le compte de la maman d'un autre client, là il faut aller à Valréas, à 5 km de là.

"Prendre les devants" - Jean-Marie Grosset, maire de Grillon

Le maire a "pris les devants", voyant les horaires du bureau de plus en plus réduits, "avant que ce soit trop tard". Le bureau était ouvert trois heures l'après-midi. Soit 15 heures. Aujourd'hui, c'est 25 heures par semaine.

"Zéro investissement", affirme le maire, le local avait déjà été rénové. Mais, la commune perd le loyer du bureau mis à diposition de la Poste. D'ailleurs, il y a déjà des travaux à l'intérieur, les pancartes ont été décrochées. Il a fermé le 29 décembre.

Les opérations courrier et colis sont réalisables, et les opérations financières simples. Sinon, il faut aller à Valréas, 5 km plus loin.