Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A la Roche-sur-Yon, les commerçants du centre-ville attendent avec impatience la fin du chantier des halles

-
Par , France Bleu Loire Océan

Fin des travaux en été 2021… Il faudra donc encore patienter pour voir enfin terminé le chantier des halles, à la Roche-sur-Yon, en Vendée. Les travaux auront duré presque deux ans de plus que prévu. Mais les commerçants du secteur estiment qu'à terme, ils y gagneront.

Le bâtiment où sera installé le magasin U Express
Le bâtiment où sera installé le magasin U Express © Radio France - Philippe Rey-gorez

Encore quelques mois, encore des bruits, des rues coupées, bref des énervements : à la Roche-sur-Yon, les travaux des halles ne seront pas terminés avant août 2021. C’est la dernière échéance donnée par la mairie : « le marché couvert va être livré mi-novembre », indique Christine Ponsot, directrice générale adjointe, en charge des équipements et espaces publics. « L’étage au-dessus va être livré début novembre au magasin U Expres qui, lui, va faire ses aménagements intérieurs. Il devrait ouvrir en mars-avril 2021 ». Le chantier se poursuivra ensuite par la démolition du bloc U actuel. Il sera remplacé par une vaste esplanade, d’ici l’été 2021. 

18 mois de retard

Les travaux, lancés en 2017, devaient se terminer fin 2019... Les retards sont fréquents quand il s’agit de réhabilitation, explique encore Christine Ponsot : « il y a toujours des aléas. On a des plans qui datent de 50 ans. Quand on enlève les revêtements, on se rend compte que la réalité n’est pas ce qui est écrit sur les plans. On avait aussi la contrainte que le bâtiment (le marché) était en site occupé. C’était un souhait qui avait été formulé par les commerçants du marché, mais ça nous a retardés. Ensuite, c’est une opération à tiroirs, puisqu'il fallait attendre que les locaux occupés par les commerçants soient libérés pour commencer les travaux. Enfin, il y a eu le confinement… ». 

Des commerçants satisfaits

La longueur de ce chantier, c'est pénible, forcément, pour les habitants du secteur, et certains ne cachent pas qu’ils sont furieux.  Les commerçants, eux , disent qu'un quartier qui fait peau neuve, c’est forcément intéressent. C'est le cas de Frédérique Girardeau, qui tient une épicerie italienne : « ça ne peut être que mieux qu’actuellement !  Ce sera ouvert, donc très sympa ». Satisfaite aussi, Catherine Guillet, du restaurant l’atelier des halles : «j’espère que ça va nous amener plus de monde, avec aussi les animations qui seront mises en place sur la future esplanade ».   

Le Bloc U, détruit, sera remplacé par une grande esplanade
Le Bloc U, détruit, sera remplacé par une grande esplanade © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Autre type de commerce, l'hôtel de la Vendée, tout proche. Là aussi, le patron, Hubert Palaizis, se dit satisfait, mais il y a quand même un bémol : « ce qui est gênant pour moi, en tant qu’hôtelier, c’est que le parking souterrain des halles soit fermé jusqu’à fin mai ». 

La rue Malesherbes, toujours en travaux
La rue Malesherbes, toujours en travaux © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Fin mai, au mieux, et c'est le gros point noir, aussi bien pour les habitants que pour les commerçants. Difficile de se garer, en ce moment, dans le secteur…  Le parking souterrain, lui aussi en chantier, ne rouvrira qu'en partie au printemps, voire en été, confirme la mairie. Il sera agrandi, mais il faudra peut-être attendre la rentrée pour que les deux niveaux soit accessibles.

Ces retards et ces pépins techniques auront aussi des conséquences financières. Toujours d'après la mairie, le budget initial de 17 millions d'euros, prévu pour l'ensemble des travaux, devrait passer à 19 millions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess