Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Ça ne sert à rien !" : à La Rochelle, l'ouverture anticipée des grandes surfaces ne fait pas (encore) recette

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Conséquence du couvre-feu à 18h, faire ses courses est devenu très compliqué. Dans l'agglomération rochelaise, la plupart des grandes surfaces ont anticipé leur ouverture d'une demi-heure. Monoprix, dans le centre-ville, se démarque en ouvrant dès 7h. Sans grand succès pour l'instant.

Une dizaine de clients chez Monoprix entre 7h et 8h ce jeudi matin... "ça ne sert à rien" tranche la boulangère voisine.
Une dizaine de clients chez Monoprix entre 7h et 8h ce jeudi matin... "ça ne sert à rien" tranche la boulangère voisine. © Radio France - Julien Fleury

Le couvre-feu ramené à 18h, un casse-tête quand on avait l'habitude de faire ses courses en sortant du travail. Les grandes surfaces s'adaptent en proposant une ouverture plus tôt le matin. Ouverture anticipée généralement d'une demi-heure : 8h au lieu de 8h30 chez Carrefour Angoulins, 8h30 au lieu de 9h pour Hyper U Beaulieu. Dans le centre-ville Monoprix se démarque avec une ouverture dès 7h, avec une heure et demie d'avance. Sans grand succès pour l'instant.

7h23 ce jeudi matin. Mathis est le premier client à entrer. Dix minutes plus tard, cet étudiant en classe prépa ingénieur ressort, le sac à dos chargé : "c'est le ravitaillement, de la nourriture. Je n'ai pas le temps en journée, je suis au lycée. C'est mon seul créneau." Mathis qui a les allées pour lui tout seul : "c'est cool, il n'y a personne !"

"Je suis un lève-tôt, ça m'arrange"

Didier lui aurait toute la journée, ce salarié de la restauration est au chômage partiel. "Mais je suis un lève-tôt, ça m'arrange", précise Didier, un peu embêté par l'absence de caissières à cette heure matinale. "Elles embauchent à 8h30. Et je ne suis pas habitué à faire mon auto-paiement" sur les caisses automatiques. 

En une heure, moins d'une dizaine de clients passent les portes, pour seulement quelques dizaines d'euros de chiffre d'affaires. Sandrine achète de la salade pour la boulangerie voisine, elle s'interroge sur cette ouverture anticipée à 7h : "ça ne sert à rien. Il n'y a personne. Les Rochelais dorment à cette heure-ci, et en plus le magasin n'en parle pas qu'il ouvre une heure plus tôt. Donc on ne peut pas savoir."

Conditions de travail durcies

Mêmes doutes chez Philippe, technicien commercial venu négocier la présence de marques alimentaires. Lui pense aussi aux conditions de travail des salariés : "les personnes qui travaillent dans les magasins sont obligées d'arriver encore plus tôt. Alors que vous le constatez : il est 7h30 et il n'y a pas un chat."

C'est vrai que l'ambiance tranche avec la cohue observée peu avant 18h, quand il faut refuser les derniers clients car les caisses sont déjà prises d'assaut. "Il faut que les Français s'adaptent" confirme Philippe pour qui l'heure du midi est sans doute plus adaptée aux courses.

Les soldes avant le travail

Et parmi ceux qui s'adaptent, Sandrine, attirée avec quelques collègues du palais de justice, par les grandes affiches promettant "moins 70%, nouvelle démarque" : "on travaille de bonne heure, et là on a décidé de faire un petit tour, comme c'est les soldes." Une bonne façon de commencer la journée : "ça met du baume au cœur, par les temps qui courent..."

Monoprix a également décidé d'être ouvert toute la journée, durant les dimanches de janvier. A La Rochelle, les autres grandes enseignes qui n'ouvraient pas le dimanche, n'ont pas franchi le pas malgré le couvre-feu à 18h. Carrefour Angoulins, qui ouvrait déjà le dimanche matin, est désormais ouvert jusqu'à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess