Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A la Rochelle, le groupe hospitalier manque cruellement d'infirmiers et d'aides-soignants pour cet été

-
Par , France Bleu La Rochelle

On manque d'infirmiers et d'aides-soignants à l'hôpital de la Rochelle, mais aussi à Marennes-Oléron. Le directeur général du groupe hospitalier lance un appel pour trouver des personnels y compris dans les rangs des retraités. Une situation encore plus tendue en période de canicule.

Hôpital de La Rochelle
Hôpital de La Rochelle © Radio France - Catherine Berchadsky

Charente-Maritime, France

L'hôpital de La Rochelle est en extrême tension, les personnels travaillent à flux tendus. Alors face aux risques d'engorgement des services liés à la canicule, l'hôpital anticipe et lance un appel pour trouver du personnel. La direction recrute des infirmiers et des aides-soignants.

Pierre Thépot, le directeur général du groupe hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort-Marennes, le dit lui-même : "l'hôpital de La Rochelle est en extrême tension, il n' y a plus du tout de capacité d'hospitalisation". La direction vient donc de fermer 11 lits dans les services de neurologie et gastro-entérologie et a déprogrammé 10 à 12 actes médicaux. Mais face à la canicule qui s'annonce, il faut aussi anticiper un possible afflux de patients.

Pierre thépot Directeur du groupe hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort-Marennes - Radio France
Pierre thépot Directeur du groupe hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis-Rochefort-Marennes © Radio France - Catherine Berchadsky

Une quarantaine de postes à pouvoir en remplacement

Quarante-quatre postes d'infirmiers ou aides-soignants seront pourvus à partir du 22 juillet à l'hôpital  de la Rochelle, mais d'ici là il faut trouver des bras. "On a des activités de programmation et d'hospitalisation jusqu'au 14 juillet extrêmement intenses et donc on est dans un effet de ciseaux, avec un absentéisme réel" explique Pierre Thépot. Il lance un appel inédit pour trouver des personnels. Il invite même les personnels de santé à la retraite à postuler. Un numéro dédié a été mis en place au 05.46.46.50.72.

Une cellule de crise est activée 

L'hôpital, qui est désormais en alerte canicule, a demandé à ses personnels de distribuer de l'eau, des brumisateurs, de baisser les rideaux dans les chambres  et de veiller en particulier sur les personnes fragilisées qui sont  hospitalisées ou en EHPAD. Une cellule de crise se réunit désormais une à deux fois par jour et décide des mesures à prendre comme la déprogrammation d'actes médicaux. 

Pour l'instant pas question de déclencher le "plan blanc" qui prévoit l'activation de la salle d'afflux massif et la déprogrammation massive des actes. Mais la direction de l'hôpital est attentive. Le week-end sera, d'ailleurs, placé sous haute surveillance.