Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A La Rochelle, pour la première fois le port de pêche de Chef de Baie n'est pas déficitaire en 2018

-
Par , France Bleu La Rochelle

La Chambre de Commerce et d'Industrie de La Rochelle n'est plus à la barre du port de pêche de Chef de Baie, elle vient de passer le flambeau au département et à la communauté d'agglomération. Elle laisse le port avec un bilan financier équilibré.

Port de pêche de Chef de Baie
Port de pêche de Chef de Baie © Radio France - Catherine Berchadsky

La Rochelle, France

Une page se tourne pour le port de pêche de Chef de baie à La Rochelle, géré depuis  2002 par la Chambre de Commerce et d'Industrie, via un syndicat mixte d'exploitation. Ce sont désormais le département et la communauté d'agglomération de la Rochelle, les deux actionnaires principaux, qui prennent les commandes du port. C'est une conséquence directe de la loi Notre afin d'éviter les intermédiaires. Le port change de capitaine alors qu'il affiche pour la première fois un bilan financier équilibré.

Filets de pêche - Radio France
Filets de pêche © Radio France - Catherine Berchadsky

Cap sur les investissements : 15 millions d'euros  en 4 ans

Depuis le 4 janvier, c'est Jean-Louis Léonard, le vice président de la CDA de La Rochelle qui tient désormais la barre. Il a été nommé président du nouveau syndicat mixte à la tête du port de pêche. "Il n' y a pas de volonté d'évincer la Chambre de Commerce" a tenu à préciser immédiatement l'élu, qui a rendu hommage à l'équipe précédente en place depuis 15 ans. Un conseil de développement sera d'ailleurs créée prochainement, au sein duquel siégeront des membres de l'ancienne équipe.
"Ce n'est pas une rupture" assure Jean-Louis Léonard mais une "réorientation" pour optimiser un port sur-dimensionné. La communauté d'agglomération de La Rochelle et le département annoncent 15 millions d'euros d'investissements dans les 4  prochaines années : 11 millions d'euros  pour remettre en état les infrastructures et trois millions d'euros destinés à développer de nouvelles activités. Reste un million d'euros qui financeront la recherche sur des produits dérivés, comme les byssus, ces filaments que sécrètent les moules.

Le Port de Chef de baie - Radio France
Le Port de Chef de baie © Radio France - Catherine Berchadsky

Le port affiche pour la première fois cette année un bilan équilibré

Depuis son arrivée à Chef de baie, le port de pêche a eu bien du mal à trouver son rythme de croisière, un port surdimensionné qui fait travailler actuellement 69 bateaux rochelais dont seulement 4 hauturiers qui débarquent en moyenne  1800 tonnes de poissons sur les 25 000 qui transitent par les installations rochelaises. Pourtant, pour la première fois en 15 ans , le port atteint en 2018 l'équilibre financier. Malgré une baisse de 4 % de la quantité de poissons débarqués (1729 tonnes ). Cela s'explique par un chiffre d'affaire annuel à la hausse de 4%, dû à une hausse du prix moyen du poisson d'environ 9% toutes espèce confondues ( plus de 5 euros aujourd'hui).
Il faut y voir aussi une saison de la  seiche qui a été favorable et une fréquentation régulière des navires hauturiers, 364 escales en 2018 générant 7 millions et demi d'euros, un record sur les 10 dernières années.
Enfin on retiendra qu'aujourd'hui le port de La Rochelle est une énorme plateforme logistique par laquelle transitent 25 000 tonnes de poissons acheminées non pas par bateau, mais par camion.