Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ouverture du Village de marques à Villefontaine : l'inquiétude des commerçants des communes voisines

jeudi 17 mai 2018 à 9:15 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

La fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère est allée jusqu'au Conseil d'Etat pour que le Village de marques de Villefontaine ne voit pas le jour. Elle n'a pas eu gain de cause et aujourd'hui elle reste très inquiète.

Ouverture vendredi 10h pour le grand public.
Ouverture vendredi 10h pour le grand public. © Radio France - Céline Loizeau

Villefontaine, France

C'est soir de fête ce jeudi pour le promoteur du Village de marques de Villefontaine-La Verpillière et ses défenseurs. Inauguration vers 18h avec 10.000 invités, des élus, de nombreux acteurs du monde économique, etc.  The Village, c'est à l'ouverture 68 enseignes avec des produits haut-de-gamme sur le principe de l'outlet, soit avec des rabais allant de 30 à 70%. Fin juin, il y aura 80 enseignes pour à terme atteindre 130, dont une dizaine de restaurants. Au démarrage, on compte 400-450 créations de postes pour arriver à 700. Au minimum, 3 millions de visiteurs sont attendus chaque année. 

La fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère a utilisé tous les recours par le passé pour que le projet n'aboutisse pas. Sans succès. "On a cependant fait gagner 10-12 ans au territoire" d'après Jacques Gerbault, son vice-président. "Mais maintenant, on y est : il est là." Il redoute désormais des jours très, très compliqués pour les boutiques de centre-ville et bientôt des licenciements, des fermetures.

Selon une étude de la fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère, dans les commerces de centre-ville, 3.500 emplois pourraient être détruits.

Chronologie d'un projet avec ses avocats et ses détracteurs

Raymond Fayssaguet, ancien maire de Villefontaine et ardent défenseur du Village de marques, se souvient que la première fois qu'il a entendu parler de ce concept, c'était il y a 15 ans. Très vite, les oppositions sont nombreuses. C'est le cas de la chambre de commerces et d'industries, de nombreux groupements de commerçants des alentours pour qui cela va tuer le commerce de proximité. Début 2007, une manifestation d'opposants réunit 450 personnes à Villefontaine. 

Du côté des élus, aussi, le Village de marques divise quelque soit la famille politique. Avec à gauche, comme à droite des maires, adjoints, conseillers généraux "pour" et d'autres "contre." Au fil des ans, le projet finit cependant par fédérer bon nombre d'élus, opposés au départ.

En juin 2012, quelques mois après un revers devant la commission départementale d'aménagement du territoire, la commission nationale donne son feu vert. Une avancée, mais les opposants saisissent le Conseil d'Etat qui ne leur donne pas gain de cause. On est en novembre 2013. Le permis de construire est délivré un an plus tard et fin 2015 tous les recours sont épuisés : le préfet signe l'arrêté permettant le début des travaux. Le promoteur, a en parallèle, travaillé avec l'Apie, association de défense de l'environnement sur des mesures compensatoires pour la faune et la flore. 15 septembre 2016, pose de la 1ere pierre. La chantier aura duré 20 mois.