Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des mesures pour lutter contre la pauvreté à Marseille

vendredi 21 décembre 2018 à 11:19 Par Romane Porcon et Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, est à Marseille pour annoncer des mesures pour lutter contre la pauvreté. Ses principales actions portent sur l'accès à la formation pour les jeunes et un accompagnement vers l'emploi.

Olivier Noblecourt délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté
Olivier Noblecourt délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté © Maxppp - Vincent Isore

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, Olivier Noblecourt, a présenté à l'occasion d'un déplacement à Marseille (Bouches-du-Rhône) des mesures pour lutter contre la pauvreté. Se tient ce vendredi la conférence régionale pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Cette conférence des acteurs intervient deux mois après la présentation par le président de la République des engagements de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté. Elle fait partie d’un cycle de 18 autres conférences organisées depuis le 19 novembre et au cours des prochaines semaines en France métropolitaine et en outre-mer. Invité ce vendredi sur France Bleu Provence, Olivier Noblecourt présente les différentes mesures qui vont être menées pour lutter contre la pauvreté.

Obligation de formation pour les jeunes jusqu'à 18 ans

"On est sur une des régions de France les plus inégalitaires, les plus contrastées. On va agir sur la prévention parce qu'à Marseille, la pauvreté touche d'abord les plus jeunes et les enfants. Il faut davantage accompagner les familles et donner aux jeunes les moyens d'accéder à de la formation et à de l'accompagnement avec des moyens humains. 

On va créer une obligation de formation pour tous les jeunes jusqu'à 18 ans pour qu'il n'y ait aucun gamin qui jusqu'à 18 ans se retrouve totalement livré à lui-même en bas des tours. On va donner les moyens aux associations, aux acteurs qui œuvrent au quotidien pour cette jeunesse, pour les sortir de cette situation."

Pour le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, la solution n'est pas de revaloriser les minima sociaux mais d'accompagner d'avantager vers l'emploi : "Le coup de pouce sur les minima sociaux existe déjà, c'est ce qui est fait sur la prime d'activité. C'était prévu déjà dans la stratégie de lutte contre la pauvreté. Le président vient de l'augmenter de 100 euros au niveau du SMIC. C'est l'augmentation de l'allocation adulte handicapé, c'est l'augmentation du minimum vieillesse. On a une situation insupportable où on a des gens qui cherchent du boulot et des entreprises qui n'arrivent pas à recruter. Nous allons investir massivement sur l'accompagnement vers l'emploi et formation pour les jeunes y compris ceux qui ont des besoins d'accompagnement médico-sociaux." 

Gilets jaunes : "une urgence sociale et une colère citoyenne" 

Concernant le mouvement des gilets jaunes et alors que de nouvelles actions sont prévus ce samedi, Olivier Noblecourt a reconnu que : "les gens n'en peuvent plus de politiques qui n'ont pas d'impact sur leur vie quotidienne." "Chacun doit prendre ses responsabilités. Le président a pris les siennes, le gouvernement prend les siennes, les collectivités locales prennent les leurs. Elles ne nous ont pas attendu et nous allons les mobiliser avec les moyens supplémentaires de l'État pour agir contre la pauvreté" a conclu Olivier Noblecourt sur France Bleu Provence.