Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Monéteau, une entreprise de transport mise sur la formation pour recruter

mardi 7 août 2018 à 18:35 Par Thierry Boulant, France Bleu Auxerre

On n’est jamais mieux servi que par soi-même : pour pallier le manque de main d’œuvre, l’entreprise Picq et Charbonnier, installée à Monéteau, s’associe à Pole Emploi pour former ses futurs chauffeurs de poids lourd.

8 stagiaires vont être formés au métier de chauffeur poids lourd.
8 stagiaires vont être formés au métier de chauffeur poids lourd. - Forget formation

Monéteau, France

La demande de main d'œuvre est soutenue dans le transport routier,  mais le personnel qualifié est de plus en plus rare. Pour être sure d'obtenir les chauffeurs dont elle a besoin, l'entreprise Picq et Charbonnier, installée à Monéteau, s'est associée à Pôle Emploi pour apprendre le métier à des chômeurs.

Pôle Emploi Auxerre s’est occupé de la sélection. "Il y avait 80 candidats potentiels au départ",  explique Isabelle Schilt, responsable de l'équipe entreprise. "Et au fil des différentes étapes et entretiens, 8 candidats ont été retenus", poursuit-elle. 

Une formation de 7 mois

Cette formation a commencé ce lundi dans les locaux de Forget Formation à Monéteau. Pendant 7 mois, 35 heures par semaine, les 8 stagiaires vont aborder tous les aspects du métier, qu'il s'agisse de la conduite, des normes de sécurité ou de la simple façon de se comporter : "On accompagne des personnes sorties très vite du cursus scolaire", raconte Benoit Drillien, responsable du centre de formation, "on essaye de les laisser le moins possible en salle, pour ne pas qu’ils s’ennuient. Et puis on alterne la théorie le matin et des exercices pratiques, l’après-midi".

Le Stage va durer 7 mois entre théorie et exercices pratiques - Radio France
Le Stage va durer 7 mois entre théorie et exercices pratiques © Radio France - Thierry Boulant

L'entreprise Picq et Charbonnier, qui cofinance cette formation avec Pôle Emploi, le conseil régional et l’OPCA Transports (l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé). Pour cette société, c'est l'assurance d'obtenir des chauffeurs très qualifiés, en phase avec ce qu'elle recherche : "l’avantage, c’est qu’ils vont être formatés, entre guillemets", se félicite Christophe Charbonnier, le dirigeant de l’entreprise, "on va pouvoir mettre des modules spéciaux par rapport aux exigences de nos clients et le transmettre aux stagiaires. Quand ils vont entrer dans l’entreprise, ils auront bien intégré tout ça". 

Tous les stagiaires seront embauchés en CDI après la formation

Les stagiaires, de leur côté  abordent cette formation comme une nouvelle chance, comme Romain Caristan, 19 ans, demandeur d'emploi depuis un an : "J’ai rêvé de devenir chauffeur, mais comme j’ai été mal orienté, j’ai perdu deux ans", regrette-t-il, "et maintenant que ça peut se faire, j’ai vraiment hâte d’être au volant et d’avaler les kilomètres".

Christopher Ruiz, un candidat auxerrois de 29 ans, rêve de son coté de stabilité : "j’ai travaillé dans la manutention pendant des années mais là, j’ai la possibilité d’avoir un travail stable qui réunit l’autonomie, le voyage et une meilleure situation financière. Ce n’est que du positif".

A l’issue de cette formation, tous les stagiaires seront embauchés en contrat à durée indéterminé.